«Ghost in the Shell»: Comment Rupert Sanders s'est inspiré de l'anime culte de Mamoru Oshii

ANIME « Ghost in the Shell » reprend, en prises de vues réelles, de nombreuses scènes de l’anime de Mamoru Oshii réalisé en 1995…

Caroline Vié

— 

The Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
The Ghost in the Shell de Mamoru Oshii — Kodansha/Shirow Masamune/Bandai Visual/Manga Entertainment

Rupert Sanders revisiteA Ghost in the Shell, chef-d’œuvre l’animation japonaise signé Mamoru Oshii, lui-même inspiré du manga de Shirow Masamune (réédité chez Glénat). Ce film de 1995, qui vient de ressortir en HD dans une luxueuse édition DVD-Blu Ray chez @Anime, est à redécouvrir avant ou après la vision de la nouvelle version.

« Cette histoire propose une réflexion sur l’être humain et ce qu’il est au plus profond de lui-même », confiait Mamoru Oshii à 20 Minutes lors d’une visite en France. Rupert Sanders a clairement repris, presque plan pour plan, certaines des scènes sublimes de son film culte. La naissance de l’héroïne, comme sa découverte d’un androïde androgyne, ou d’un tank presque indestructible semblent toutes droites sorties de l’Anime.

Même plongeon de l’héroïne au cœur d’une mégapole tentaculaire, même affrontement époustouflant dans une eau boueuse… les similitudes entre les deux versions ne manquent pas, même si Rupert Sanders a quelque peu simplifié l’histoire de cette jeune femme au corps de robot et au cerveau humain, de façon à ne pas trop dérouter le spectateur.

« Le manga est très complexe et j’ai eu beaucoup de mal à le transposer à l’écran, reconnaissait Mamoru Oshii. J’ai essayé de le rendre plus accessible pour un large public tant son dynamisme m’a enthousiasmé. » On sent que Rupert Sanders a partagé la passion du maître nippon. On ne s’étonnera pas, en retour, que Mamoru Oshii ait apprécié la version 2017 de Ghost in the Shell.

Scarlett Johansson dans Ghost in the Shell de Rupert Sanders
Scarlett Johansson dans Ghost in the Shell de Rupert Sanders - Paramount Pictures

Adoubé par Oshii

L’amoureux de l’anime s’amusera à retrouver notamment un personnage d’éboueur manipulé ou une façon bien particulière qu’ont les héros de pianoter sur leur ordinateur. « Je suis étonné de voir à quel point mon film est devenu populaire, y compris à l’étranger », avouait Mamoru Oshii. La nouvelle version va donner à un nouveau public l’envie de le découvrir. Et aux fans, l’envie de le revoir. (Coffret Blu-Ray/DVD : 30 €).