Ridley Scott promet plus d’«Alien»

FILM Le réalisateur a la ferme intention d’offrir à « Alien : Covenant » deux suites…

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Ridley Scott
Le réalisateur Ridley Scott — WENN

Ridley Scott ne va pas s’arrêter à un seul Alien. Le réalisateur était revenu il y a 5 ans à sa légendaire franchise entamée en 1979, en offrant à son Alien : le 8e Passager, un préquel qui lui avait permis de percevoir une vraie attente de la part du public. Il n’en fallait pas plus pour le motiver à se lancer dans un travail mythologique autour d’une des créatures les plus cultes à être apparues au cinéma : son fameux Alien noir et ses diverses évolutions terrifiantes.

Après un Prometheus qui offrait de mystérieuses bases à sa mythologie extraterrestre, Alien : Covenant – attendu en mai en France – devrait permettre aux fans de retrouver une ambiance qui leur est bien plus familière. « Prometheus m’a vraiment permis de comprendre, sachant qu’on partait de l’idée de tout reprendre à zéro, qu’il y avait un appétit du public pour l’Alien, sa signification et son évolution, a-t-il raconté au Sydney Morning Herald. Et notamment l’œuf, le facehugger et le chestbuster comme on les appelle. Les gens veulent encore les voir. Donc j’y suis retourné, mais pas complètement non plus. On a fait plein de nouvelles choses. »

>> A lire aussi : VIDEO. «Alien: Covenant»: Un prologue du film de Ridley Scott dévoilé

Et il n’est pas à court d’inspiration a priori, puisque Ridley Scott a profité du passage du journal australien sur le tournage du film pour confier qu’il avait déjà deux films supplémentaires en tête. De quoi ravir les fans qui attendent le retour providentiel d’Alien depuis Alien : Résurrection, réalisé par Jean-Pierre Jeunet en 1997.

Alien nouvelle génération

Si Alien : Covenant annoncera le vrai retour de l’Alien tel qu’il était présenté dans les 4 premiers films de la saga – alors qu’il n’était que vaguement montré dans Prometheus – les nouveaux épisodes ne pourront pas compter sur Sigourney Weaver pour être portés à bon port. La comédienne est pourtant indissociable de la saga qui l’avait révélée dans le rôle d’Ellen Ripley, culte s’il en est.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle génération de comédiennes qui s’offre en pâture à la créature guerrière. Après Noomi Rapace dans Prometheus, c’est au tour de Katherine Waterston de redonner un sens à l’héroïne « badass » incarnée par Sigourney Weaver dans les premiers Aliens.

Un sens que Ridley Scott veut aussi redonner à Alien en explorant encore plus profondément les origines de la créature qu’il ne l’avait fait dans Prometheus. « Prometheus nous racontait qui et pourquoi. Avec Covenant, nous allons découvrir un peu mieux qui a créé l’Alien et dans quel but », a fini par expliquer Ridley Scott.