Fiona Gordon et Dominique Abel dans leur film, Paris pieds nus
Fiona Gordon et Dominique Abel dans leur film, Paris pieds nus — Potemkine Films

COMEDIE

Abel et Gordon: «Non, le burlesque n'est pas dépassé et on entend bien le préserver»

Le duo Dominique Abel et Fiona Gordon conserve son humour poétique tout en se renouvelant grâce à Emmanuelle Riva et Pierre Richard...

Mais comment font Dominique Abel et Fiona Gordon pour parvenir à garder intacte leur humour poétique et léger tout en réinventant leur cinéma ? Dans Paris pieds nus, comédie tendre, le duo arpente la capitale, elle en Canadienne perdue à la recherche de sa tante égarée, lui en SDF paumé tombant sous le charme dégingandé de la douce étrangère.

Emmanuelle Riva et Pierre Richard apportent un grain de fantaisie supplémentaire à cette délicieuse course-poursuite dans une capitale parcourue par l’imagination des réalisateurs de L’Iceberg (2005), Rumba (2008) et La Fée (2011), dignes héritiers de Buster Keaton, Charlie Chaplin ou  Pierre Etaix.

« Non, le burlesque n’est pas dépassé et on entend bien le préserver, s’exclame Fiona Gordon. On a bossé davantage l’écriture que d’habitude, en rajoutant des personnages plus complexes incarnés par des acteurs professionnels. »

Emmanuelle Riva, chatte de gouttière

Abel et Gordon ont travaillé autour d’Emmanuelle Riva qu’on retrouve avec d’autant plus d’émotion qu’elle fait montre d’un humour inattendu, peu de temps avant sa mort en janvier dernier. « C’était une comédienne très physique qui était ravie d’explorer le côté clownesque de sa personnalité, se souvient Dominique Abel. Elle savait construire son personnage prise après prise avec délectation. »

Les cinéastes avaient demandé à l’actrice de penser à une chatte de gouttière pour créer son personnage. « Elle s’est vraiment amusée et nous aussi. La vieillesse n’était pas un sujet tabou, insiste Fiona Gordon. Emmanuelle est poignante parce qu’on voit ses capacités qui s’en vont. Elle est drôle aussi, pour les mêmes raisons. Elle assumait parfaitement cela. »

Pierre Richard, gentleman comique

Pierre Etaix, étant devenu trop faible pour tenir le rôle du soupirant d’Emmanuelle Riva, c’est Pierre Richard qui l’a remplacé pour incarner l’évadé de maison de retraite renouant brièvement avec son ancienne flamme. « Il s’est montré d’une délicatesse absolue avec Emmanuelle en se mettant à son écoute », insiste Dominique Abel. Les retrouvailles des amants sur un banc se révèlent l’un des plus beaux moments du film. « Il a la même conception que nous du métier de clown : il sait servir sa partenaire pour la mettre en valeur afin de lui permettre de donner le meilleur d’elle-même », insiste Fiona Gordon. Les voir esquisser quelques pas de danse ensemble fait battre le cœur du spectateur. Ce Paris pieds nus offre un bien beau voyage.