«20th Century Women»: Annette Bening défend un «modèle de famille différente»

COMEDIE La comédienne pétille de vie dans «20th Century Women», chronique sur une femme libre des années 1970...  

Caroline Vié

— 

Anette Bening et Billy Crudup dans  20th Century Women
Anette Bening et Billy Crudup dans 20th Century Women — Mars Films

Annette Bening à la réputation d’être une comédienne au caractère bien trempé. C’est sans doute pour cela que Mike Mills lui a confié le rôle de sa mère dans 20th Century Women. « Mike idolâtrait sa maman, une forte personnalité à laquelle j’ai voulu rendre justice l’écran », explique la comédienne à 20 Minutes.

Dans Beginners (2011), le réalisateur évoquait son père qui avait révélé son homosexualité à 75 ans. Là, il revient sur cette mère forte faisant appel à deux femmes ( Elle Fanning et Greta Gerwing) pour qu’elles l’aident à élever son fils adolescent à la fin des années 1970. « Ce n’est pas une superhéroïne mais une personne normale, avec ses forces et ses défauts. On n’a que trop montré des femmes idéalisées au cinéma, » assène Annette Bening.

Une actrice résolument féministe

Cette grande dame rayonnante trouve une interprète idéale en la personne d’une comédienne dont les idées féministes sont bien connues à Hollywood. « Un film comme celui-ci fait avancer les choses lentement mais sûrement en décrivant la vraie vie de gens véritables », déclare l’actrice. Elle s’est laissée emporter dans cette chronique avec délices. « A l’heure où les idées réactionnaires reviennent au galop, je suis fière de défendre un modèle de famille différente avec ce personnage », affirme-t-elle.

 

Généreux et rassurant

20th Century Women et sa liberté de ton prennent une signification d’autant plus forte après l’élection de Donald Trump. « J’espère que l’Amérique généreuse qui y est décrite ne va pas disparaître avec Trump et je connais beaucoup de gens qui sont prêts à lutter pour cela », affirme-t-elle. La générosité de cette œuvre réjouissante, comme celle de son actrice font un bien fou.