Patrick Stewart: «Pendant la première de «Logan», Hugh Jackman pleurait et moi aussi»

INTERVIEW Patrick Stewart alias le professeur Xavier dit adieu à la saga X-Men dans « Logan », ultime volet des aventures Wolverine...

De notre envoyée spéciale à Berlin, Caroline Vié

— 

Patrick Stewart dans Logan de James Mangold
Patrick Stewart dans Logan de James Mangold — 20th Century Fox

Patrick Stewart est devenu une icône de la culture populaire en tenant des rôles emblématiques dans deux franchises mythiques : Star Trek, où il a incarné le capitaine Jean-Luc Picard de 1987 à 2002, et X-Men, où il joue le mentor des mutants  Charles Xavier depuis 2003.

Il reprend pour la dernière fois ce rôle dans l’excellent Logan de James Mangold face à Hugh Jackman en Wolverine. Ce grand acteur shakespearien à la voix de velours et au regard malicieux est aujourd’hui âgé de 76 ans. Il s’est confié à 20 Minutes en tête-à-tête, peu de temps après l’avant-première du film au Festival de Berlin.

Le rôle du professeur Xavier, c’est vraiment fini pour vous ?

Oui et je ne l’ai pleinement compris que récemment. Pendant la première du film, j’ai vu que Hugh Jackman pleurait et moi aussi. Nous avons vécu avec ces personnages pendant treize ans. Bien qu’ayant choisi d’arrêter, nous ne pouvions les quitter sans une certaine émotion.

Etiez-vous aussi ému en arrêtant « Star Trek » ?

Ce n’était pas tout à fait la même chose. Quand j’ai terminé le tournage de Star Trek, j’ai ressenti un fond de soulagement. La série a occupé une place prépondérante dans ma vie et dans ma carrière pendant des années alors que je ne retrouvais le professeur Xavier et ses X-Men que quelques semaines de temps en temps.

En quoi ces sagas ont-elles marqué votre carrière ?

Avant Star Trek, j’étais un comédien de théâtre réputé qui avait fait quelques apparitions au cinéma. Du jour au lendemain, à presque cinquante balais, je me suis vu propulsé au rang de superstar internationale adulée par les fans et reconnue dans la rue. Je suis heureux de n’avoir connu cela qu’une fois assez mûr pour ne pas perdre la tête. Accepter le rôle du professeur Xavier était ensuite une simple question de bon sens. Il aurait fallu être fou pour refuser d’incarner un personnage aussi complexe. D’autant que ce rôle me laissait amplement le temps de faire d’autres choses, sur scène ou à l’écran, et nous étions ravis, mon vieux pote Ian McKellen [qui joue son ennemi juré Magneto, NDLR] et moi, d’avoir cette occasion de nous asticoter à l’écran.

❤ these two ❤ #patrickstewart #ianmckellen #bromance

A post shared by Best of Britian (@best_of_britain_and_beyond) on

Dans « Logan », vous jouez un personnage diminué…

En effet, et ce n’est pas évident à jouer quand on a mon âge. On ne peut s’empêcher de se projeter dans l’avenir… Je pense cependant que mon épouse a plus souffert de regarder ce que je pourrais devenir que moi de l’incarner. Elle se cachait les yeux pendant les scènes où Xavier doit être assisté pour aller aux toilettes.

Vous avez pourtant l’air en pleine forme…

Ne vous fiez pas aux apparences : certes, je compte continuer à travailler car je me sens un cerveau de jeune homme. C’est mon corps qui commence à donner des signes de faiblesse. J’ai de l’arthrite et ne peux plus ouvrir les bouteilles. La seule chose qui me soulage, c’est un chewing-gum au cannabis. Faites-le savoir à vos lecteurs : cela fait vraiment un bien fou.