César 2017: «Roman Polanski était un choix indiscutable» pour l'Académie

CEREMONIE Président de l'Académie des César, Alain Terzian a défendu le choix de Romain Polanski comme président...

Vincent Jule
Le 28 février 2014, Roman Polanski a reçu le César du meilleur réalisateur pour «La Vénus à la fourrure».
Le 28 février 2014, Roman Polanski a reçu le César du meilleur réalisateur pour «La Vénus à la fourrure». — MARTIN BUREAU / AFP

Après la polémique médiatique et la mobilisation d’associations féministes, le réalisateur franco-polonais Roman Polanski  renonçait à présider la 42e cérémonie des César. Lors de l’annonce des nominations aux César 2017, le président de l’Académie, Alain Terzian, a réagi à l’affaire et qualifié le choix initial de Polanski de « choix indiscutable », malgré les accusions de viol d’une mineure américaine, il y a 40 ans.

Pas de remplaçant pour l’instant

« Il a pris la décision souveraine de ne pas donner suite. Le reste appartient à chacun », a souligné Alain Terzian, évoquant « l’une des plus grandes figures du cinéma mondial, et reconnu comme tel ». « C’était le seul regard que nous devions avoir, le regard sur les artistes et leur travail, ce que nous avons fait, a-t-il insisté. Je respecte tous les commentaires et je ne m’associe à aucune polémique. »

L’Académie n’entend pas nommer de remplaçant « pour l’instant ».