Festival de L'Alpe d'Huez: Comment une comédie devient un vrai phénomène de société

COMEDIE Parmi tous les films de comédie programmés au Festival de l'Alpe d'Huez qui débute ce mardi, certains ont la carrure pour devenir de véritables phénomènes de société...

Caroline Vié

— 

Dany Boon fera l'ouverture du Festival de l'Alpe d'Huez avec Raid dingue
Dany Boon fera l'ouverture du Festival de l'Alpe d'Huez avec Raid dingue — Pathé distribution

Le rire, ça booste les entrées. On ne prétendra pas le contraire au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez qui fête ses 20 ans cette année ! En 2017, Les Tuche, le rêve américain (4,6 millions spectateurs), Camping 3 (3,2 millions) et Radin ! (2,9 millions) ont largement contribué aux excellents chiffres de la fréquentation en salle publiés par le Centre national du Cinéma.

A voir et à revoir

« Les gens ont besoin de se détendre, c’est aussi simple que cela ! », déclare Frédéric Cassoly, directeur de la manifestation à 20 Minutes. Mais certains films, comme Bienvenue chez les Ch’tis (plus de 20 millions d’entrées en 2008), Intouchables (Plus de 19 millions d’entrées en 2011 ou Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ? (plus de 12 millions d’entrées en 2014) vont au-delà du simple divertissement en devenant de véritables phénomènes de société que les gens vont voir puis revoir en famille ou entre amis. « Ce n’est pas nouveau :La grande vadrouille était déjà une bonne illustration de ce comportement. On en répète toujours les dialogues avec jubilation. »

Un rire universel et rassurant

Ce film de 1966 qui fut longemps le plus grands succès du cinéma français a un point commun avec des triomphes plus récents. « Ils deviennent universels parce que par-delà le rire, une bonne comédie touche quelque chose de profond. Chacun peut se retrouver dans ses personnages », insiste Frédéric Cassoly. Qu’elles évoquent une période historique, une région, un handicap ou des nationalités, ces œuvres fédèrent. « Elles rassurent en permettant à des publics très différents de se retrouver dans la même salle et de rire ensemble, explique le programmateur des cinémas Les Acacias Jean-Fabrice Janaudy. Cela fait du bien de se sentir réunis dans une période où tant de gens sont divisés. »

En prise avec le monde actuel

Les comédies françaises ne sont pas déconnectées du monde actuel. Bien au contraire, elles plongent dans le quotidien pour s’en amuser. « Cette tendance est de plus en plus marquée, explique Frédéric Cassoly et c’est aussi ce qui favorise l’identification des spectateurs et donc le succès des films. » Le festival permet de prendre le pouls de cette tendance qui s’est accentuée avec les années avec des films comme Pattaya ou La Vache, découverts à L'Alped'Huez l’an passé. « L’un était trash, l’autre plus tendre : chacun a trouvé sa place et son public. Il y a de la place pour tous les genres d’humour. » Alors quels seront les succès dégustés lors de cette édition 2017 ? Réponse dans les salles d'ici quelques mois.

 

 

Quels phénomènes pour l’Alpe d’Huez 2017 ?

Le festival va commencer fort avec Raid dingue de Dany Boon. L’Ascension de Ludovic Bernard avec Ahmed Sylla et Baby phone d’Olivier Casas pourraient séduire le jury présidé par Omar Sy, tout comme Bienvenue au Gondwana de Mamane. Ces comédies, inconnues aujourd’hui, seront peut-être les phénomènes de demain. Particulatité du festival de L'Alpe d'Huez: le public peut assister gratuitement aux projections.