Golden Globes: Isabelle Huppert primée (mais attention, ce n’est pas gagné pour l’Oscar)

RECOMPENSES Si, après son Golden Globe, un boulevard semble s’ouvrir pour Isabelle Huppert et l’Oscar de la meilleure actrice, tous les voyants ne sont pas encore au vert…

V. J.
— 
Isabelle Huppert aux Golden Globes, le 8 janvier 2017.
Isabelle Huppert aux Golden Globes, le 8 janvier 2017. — VALERIE MACON / AFP

Gotham Awards, Satellite Awards, Critics' Choice Awards et maintenant les Golden Globes, soit au total une dizaine de prix pour « elle », Isabelle Huppert, outre-Atlantique. C’est donc bon, c’est dans la poche pour l’Oscar ? Pas si sûr. Bien qu’il y ait de fortes chances que Zaza (oui, c’est son petit surnom) devienne la quatrième Française à décrocher la statuette, après Claudette Colbert en 1938, Simone Signoret en 1960 et Marion Cotillard en 2008, plusieurs facteurs tempèrent notre enthousiasme.

>> Golden Globes: Pourquoi on a parié (et gagné) sur un trophée pour Isabelle Huppert

Deux salles, deux ambiances

Présentés comme la répétition, l’antichambre des Oscars, les Golden Globes voient une centaine de journalistes du monde entier, la fameuse Hollywood Foreign Press Association, voter pour leurs films préférés. Alors que l’Académie des Oscars compte 6 000 membres, 6 000 professionnels de la profession. Deux salles, deux ambiances, et des votes qui se recoupent parfois, mais pas toujours.

Surtout qu’il ne faut pas oublier que les Golden Globes distinguent les catégories « drame » et « comédie », et que la victoire d’Isabelle Huppert pour le drame français Elle ne doit pas éclipser celle d’Emma Stone pour la comédie musicale La La Land. Après son carton plein de sept récompenses sur sept nominations dimanche soir, le film de Damien Chazelle part grand favori les Oscars, et Emma Stone aussi par la même occasion.

>> Golden Globes: «La La Land» pulvérise un record, Isabelle Huppert et «Elle» sacrés

Meilleur film… tout court ?

Avec une cérémonie le 26 février, les nominations ne seront pas connues avant le 24 janvier. Et seule certitude pour l’instant, Elle de Paul Verhoeven ne représentera pas la France dans la catégorie « Meilleur film étranger », il ne fait même pas partie des neuf films de la présélection. Un mauvais signe ? Pas forcément. La Môme n’était nommé ni en « Meilleur film étranger », ni en « Meilleur film », juste en « Meilleure actrice », « Meilleur maquillage » et « Meilleurs costumes ». Il se peut d’ailleurs que l’Académie se garde Elle sous le coude pour les catégories reines, de « Meilleur film » ou de « Meilleur réalisateur ». A l’instar de The Artist en 2012.

>> A lire aussi : Isabelle Huppert encensée par Hollywood en pleine course pour l'Oscar

94 % de blancs, 77 % d’hommes, âge moyen de 62 ans. Si l’Académie a fait son autocritique après des polémiques sur son manque de diversité, elle reste un organisme acquis au vieux Hollywood, au cinéma classique, aux « performances » d’acteurs. Et potentiellement plus à une Emma Stone dansant et chantant ou à une Natalie Portman en Jackie Kennedy, qu’à une Isabelle Huppert en victime de viol ambiguë, insaisissable. Un autre genre de performance.