VIDEO. Golden Globes: La France brille à Hollywood avec Isabelle Huppert et «Elle»

CINEMA Ils ont été sacrés meilleure actrice et meilleur film étranger…

P.B.

— 

Isabelle Huppert et le réalisateur Paul Verhoeven, sacrés aux Golden Globes pour «Elle», le 8 janvier 2017.
Isabelle Huppert et le réalisateur Paul Verhoeven, sacrés aux Golden Globes pour «Elle», le 8 janvier 2017. — Shutterstock/SIPA

Sous le coup de la surprise et de l’émotion, elle en a perdu ses mots. Dimanche soir, aux Golden Globes, alors que Natalie Portman était la favorite des parieurs, Isabelle Huppert a été sacrée meilleure actrice dans un drame. Et le film Elle, dans laquelle elle joue une partie de cache-cache dangereuse et dérangeante avec son violeur, est reparti avec le trophée du meilleur film étranger. Finalement, il n’aura manqué qu’une victoire à Ma Vie de courgette, qui n’a rien pu faire face au Zootopie de Disney, pour une soirée parfaite.

>> A lire aussi : Le palmarès complet à découvrir ici

Le cinéma sans frontière

« Thank you, thank you, thank you, oh my god. » Comme Marion Cotillard avant elle, Isabelle Huppert était très émue sur scène. Après avoir fait la bise à Leonardo DiCaprio, elle a remercié le réalisateur Paul Verhoeven : « Merci de m’avoir laissée être moi-même ».

Surtout, Huppert, qui a triomphé dans le monde entier mais à qui il manquait encore un Golden Globe – en attendant un éventuel Oscar – a salué un cinéma « sans frontière. Merci de m’avoir fait gagner dans un film français dirigé par un réalisateur néerlandais, ici aux Etats-Unis ».

>> A lire aussi : Téléprompteur cassé, humour anal... Les cinq gros fails de la soirée

Elle n’a peur de rien au cinéma

Backstage, elle est revenue sur son « audace » louée par Verhoeven. « Je n’ai pas peur de grand-chose au cinéma. Les choses les plus risquées offrent la meilleure récompense », estime l’actrice.

Paul Verhoeven (Basic Instinct, Robocop) aime la controverse. Et alors qu’il cherchait d’abord une actrice américaine, il estime avec le recul que « personne d’autre au monde ne pouvait jouer ce rôle. L’authenticité d’Isabelle sauve le film ». Sauf surprise, on devrait retrouver les retrouver aux Oscars. Confirmation lors de l’annonce des nominations, le 24 janvier.

>> A lire aussi : Les cinq meilleurs moments de la soirée