Comment se retrouver dans la jungle animée de cette fin d'année?

ANIMATION « 20 Minutes » guide les spectateurs de tous âges dans la grosse poignée de films d’animation sortis pour les fêtes…

Caroline Vié

— 

Vaiana, la légende du bout de monde de John Musker et Ron Clements
Vaiana, la légende du bout de monde de John Musker et Ron Clements — Disney France

Fin d’année oblige, les films d’animation ont sorti leurs habits de fêtes pour essayer d’attirer le spectateur dans les salles obscures. Mais comment choisir devant tant de propositions alléchantes ? 20 Minutes a fait le tri selon les aspirations du public !

Si vous devez emmener vos enfants/neveux/grands-parents

Vaiana, la légende du bout du monde de Ron Clements et John Musker est une valeur sûre ! Le Disney de Noël dépayse en décrivant les aventures d’une Tahitienne intrépide. On a un faible pour sa mascotte, un coq pas bien malin.

>> A lire aussi : Vaiana, une Tahitienne indépendante

Si vous avez plus envie d’Opéra que d’apéro

C’est dans le temps que fait voyager Ballerina d’Eric Summer et Eric Warin en plongeant dans le Paris de 1879 aux trousses d’une petite danseuse prête à tout pour résussir. On en ressort en faisant des entrechats.

>> A lire aussi : Ballerina rend hommage à Paris

Si vous avez des envies de légume craquant

Les enfants abandonnés de Ma vie de Courgette de Claude Barras séduisent par leur vitalité. Les marionnnettes enchantent pour ce qui est l’un des plus beaux films de l’année tous genres confondus. Un pur bijou couvert de récompenses méritées.

>> A lire aussi : Pourquoi Peter Lord, créateur de «Chicken Run», adore «Ma vie de Courgette»

Si vous avez rêvez de calme

Louise en Hiver de Jean-François Laguionie partage les aventures d’une vieille dame dans une station balnéaire déserte. Une bulle de poésie, loin de la ville et de ses tracas. Il suffit de se laisser emporter…

>> A lire aussi : « Louise en Hiver », premier long-métrage d’animation 100% breton

Si vous vous voulez défier le temps et l’espace

Your Name de Makoto Shinkai (sortie le 28/12) entraîne le spectateur dans l’aventure spatio-temporelle d’une fille et d’un garçon qui échangent leurs corps tandis qu’une comète les menace. Du suspense et de la passion pour un succès phénoménal au Japon.

>> A lire aussi : «Your Name»: Le phénomène d'animation japonais arrive en France

Si vous n’avez pas peur de rencontrer le diable

La jeune fille sans mains, adaptation toute en délicatesse d’un conte de Grimm, a été réalisée par Sébastien Laudenbach. On tombe sous le charme de ce conte cruel où une adolescente courageuse défie le diable lui-même.

>> A lire aussi : «Ballerina» et «La jeune fille sans mains»: Deux figures féminines animées avec grâce

Si vous êtes (ou pas) un bricoleur du dimanche

Wallace et Gromit : Les Inventuriers permet de redécouvrir les premières histoires du savant maladroit et de son chien résigné créés par Nick Park. C’est toujours aussi drôle, inventif et « so british ».

>> A lire aussi : «Wallace & Gromit: Les Inventuriers», comment les deux héros sont devenus adulés de tous

Si vous voulez une excuse pour aller au fast-food

Sausage Party de Conrad Vernon et Greg Tiernan est fait pour vous si vous avez plus de douze ans et êtes crurieux de voir des aliments vivre des histoires d’amour torrides. Attention les yeux : c’est très chaud et très piquant.

>> A lire aussi : «Sausage Party», amours crues entre une saucisse de hot-dog et une miche de pain

Si votre coiffure vous colle des complexes

LesTrolls vous feront du bien au moral car point de vue coupe en pétard, ils se posent un peu là. Les jouets rose chewing-gum prônent la joie de vivre et les paillettes dans ce conte acidulé à souhait.

>> A lire aussi : «Trolls» réinvente l'art de jouer à la poupée dans un délire psychédélique

Si vous aimez les gros calins quand il fait froid

Norm de Trevor Wall, c’est avant tout son héros : un fort mignon ours polaire doublé par Omar Sy. Ce sympathique plantigrade se bat pour sauver sa banquise en compagnie d’une bande de lemmings foufous. On l’adopterait bien comme peluche vivante.

>> A lire aussi : «Norm» et «Monster Cars», films écolos et rigolos

Si la sensation de neige dans le cou vous manque

La bataille géante de boules de neigede François Pouliot et François Brisson est une Guerre des boutons à la façon façon québécoise dont les guerriers utilisent des munitions glacées. Idéal pour qui a envie de neige.