«Cigarettes et chocolat chaud»: Le film a rendu Gustave Kervern «plus cool avec les enfants»

INTERVIEW Gustave Kervern est plus stressé dans la vie avec ses enfants qu’avec ceux de « Cigarettes et chocolat chaud », où l’acteur est plutôt cool et craquant…

Propos recueillis par Caroline Vié

— 

Gustave Kervern et Héloïse Dugas dans Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine
Gustave Kervern et Héloïse Dugas dans Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine — Mandarin Cinema / Alexis COTTIN/Diaphana

Gustave Kervern est attendrissant dans Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine. Ce nounours veuf élève seul ses deux fillettes avec une fantaisie qui ne tarde pas à lui attirer les foudres d’une assisante sociale psychorigide incarnée par Camille Cottin.

Entre cours collectifs pour apprendre à être un meilleur papa et petits boulots pour survivre, notre homme a bien du mal à avoir une vie privée et pourtant ses filles n’arrêtent pas de l’encourager à faire des rencontres ! L’acteur, papa de deux enfants de 14 et 10 ans à la ville, n’était pas dépaysé. Il a parlé d’éducation et de paternité à 20 Minutes.

Vous êtes un papa aussi coulant que le personnage du film ?

Carrément pas ! Il est beaucoup plus décontracté que moi ! Je ne pourrais jamais prendre les choses aussi légèrement que lui car je suis un vrai flippé et j’ai toujours peur pour mes enfants. Je crains toujours de mal faire, de ne pas leur donner l’éducation qu’il faut. J’espère que l’amour compense les erreurs inévitables que font tous les parents.

Votre expérience de père vous a-t-elle servi sur le tournage ?

En fait, c’est plutôt le héros du film qui m’a appris à être plus cool avec mes enfants. Je ne veux pas communiquer mes angoisses à mes gamins et j’étais d’ailleurs très fier de leur montrer le film. Les précédents n’étaient pas de leur âge… Je ne pouvais pas leur faire voir Dans La cour de Pierre Salvadori (2014), où mon personnage se drogue. Ils auraient pu penser que je le faisais vraiment.

Comment ont-ils réagi devant « Cigarettes et chocolat » ?

Mon fils a dit qu’il préférerait avoir des parents comme ceux dePapa ou Maman 2 : divorcés et en bagarre perpétuelle. C’est un ado. C’est de son âge d’avoir ce type de réactions. Et puis, ça n’a pas toujours été facile pour lui d’être le fiston d’un auteur et acteur de Groland, car il se faisait chahuter à la récré. Il appréciera sans doute dans quelques années…

Et Héloïse Degas et Fanie Zanini, vos jeunes partenaires du film ?

Fanie, la plus jeune, avait de l’expérience alors qu’il s’agissait du premier film d’Héloïse, que j’encourageais particulièrement car son rôle est vraiment difficile. Elles m’ont surpris par leur précocité. Je ne leur parlais pas du tout comme à des enfants car j’avais l’impression d’être avec des actrices à part entière.

Repasserez-vous bientôt derrière la caméra ?

Benoît Delépine et moi-même écrivons en ce moment un nouveau scénario qui se tournera cet été près de Pau. Jean Dujardin et Yolande Moreau seront les seuls acteurs professionnels sur ce projet.