«Rogue One - A Star Wars Story»: Les femmes sont en Force dans le film

AVANT-PREMIERE On a vu la première demi-heure du film dimanche. Deux femmes fortes sont au centre de «Rogue One - A Star Wars Story», l'actrice Felicity Jones et la productrice Kathleen Kennedy...

Caroline Vié

— 

Felicity Jones, Gareth Edwards et Kathleen Kennedy à la conférence de presse de Rogue One: A Star Wars Story
Felicity Jones, Gareth Edwards et Kathleen Kennedy à la conférence de presse de Rogue One: A Star Wars Story — Caroline Vié

De notre envoyée spéciale à San Francisco,

Un coin du voile se soulève. L’équipe de Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards s’est rendue à San Francisco pour présenter trente minutes du film et en parler à la presse qui, promis, ne révélera rien par rapport à l'histoire qu'on ne sache déjà.

Cet article est donc garanti 100% sans spoilers, sur le film qui sort le 14 décembre, même si  Felicity Jones qui incarne l’héroïne et Kathleen Kennedy, productrice du film, étaient en première ligne pour parler du film dans lesquelles les femmes n’ont rien de potiches.

>> A lire aussi : Notre interview avec Felicity Jones, ravie d'incarner des héroïnes «dépourvues d'enjeu amoureux»

«Jyn Erso, mon personnage, déteste les stormtroopers au point de péter un câble dès qu’elle en croise. Je suis habituée à des rôles plus cérébraux et ça m’a fait du bien de foncer dans le tas sans trop dialoguer au préalable. » Jyn, jeune femme au lourd passé, déclare la guerre à l’Empire dans ce film dont l’action se déroule avant Star Wars IV : Un nouvel espoir.

Une lignée de femmes fortes

La comédienne anglaise, vue récemment dans Infernode Ron Howard, prend sa place dans une lignée de femmes fortes dans laquelle se sont illustrées Amidala, Leia et Rey. Aucune n’a cependant autant de caractère que Kathleen Kennedy. « Elle est à la fois femme et capable de se conduire de façon héroïque. Son personnage n’est pas celui d’un homme qu’on aurait transformé en femme par opportunisme », précise la productrice.

Cette dernière tient essentiellement à ce que les femmes soient dignement représentées dans la saga. « J’espère que nous avons une influence sur la façon dont elles sont vues tant dans les divertissements que dans l’industrie hollywoodienne. Mon rêve serait qu’il devienne tellement naturel de montrer une femme forte qu’on ne le signale même plus », martèle-t-elle. La belle Jyn ne s’en laisse pas conter au moment de passer à l’action.

Et bientôt, une réalisatrice aux commandes ?

Kathleen Kennedy n’est, quant à elle, pas de genre à se laisser marcher sur les pieds. Surtout quand une journaliste lui rappelle qu’elle aurait déclaré qu’aucune réalisatrice n’était compétente pour diriger un Star Wars. « Ces propos ont été sortis de leur contexte !, s’exclame-t-elle. J’ai déjà rencontré de nombreuses cinéastes qui pourraient nous rejoindre et j’en considère déjà plusieurs pour le job ! » On se demande qui sera la première élue.

>> A lire aussi : Gareth Edwards: «George Lucas m'a appelé pour me dire qu'il avait aimé "Rogue One"»

 

Mots-clés :