Omar Sy: «Travailler avec une petite fille si douée m'a fait retomber en enfance»

COMEDIE Omar Sy donne la réplique à une fillette délicieuse dans « Demain tout commence »…

Caroline Vié

— 

Gloria Colston et Omar Sy dans Demain tout commence d'Hugo Gélin
Gloria Colston et Omar Sy dans Demain tout commence d'Hugo Gélin — Julien Panié/Mars

Les films avec Omar Sy se suivent sans se ressembler. On l’a récemment vu en flic dans Inferno de Ron Howard. On le retrouve en papa gâteau-gâteux dans Demain tout commence d' Hugo Gélin.
Le comédien est épatant en « adulescent » patenté qui découvre le sens des responsabilités quand une conquête d’un soir (Clémence Poésy, remarquable) lui abandonne un nourrisson dont il serait le père. Il va finir par élever seul la fillette jusqu’à ce que la maman refasse son apparition après douze ans de silence.

Un homme et un bébé

« J’ai tout de suite vu le potentiel comique et émotionnel de cette histoire, confie Omar Sy à 20 Minutes. Et j’ai aimé la façon dont Hugo Gélin a trouvé l’équilibre entre les deux. » Rarement les termes « comédie dramatique » auront été aussi appropriés que pour ce film débordant de gags et de tendresse.


La relation entre Omar et Gloria Colston qui incarne sa fille à l’âge de 12 ans est au centre d’une intrigue ciselée. « Je n’ai pas eu l’impression de jouer avec une enfant car Gloria est très mûre et il ne s’agit pas tout à fait d’une débutante. » La demoiselle, fille d’un musicien américain et d’une Française vit à Cleveland où elle aime jouer les D.J et pratiquer le rap.

Une actrice née

« Elle n’était ni impressionnée, ni capricieuse. Nous lui avions demandé de ne pas apprendre son texte par cœur afin de garder tout son naturel et de s’exprimer avec ses mots à elle. » La complicité de la fillette avec Omar est un élément clef pour la réussite du film. On sent leur affection mutuelle dès les premières images.

« Une enfant s’abandonne dans le jeu, ce qui est stimulant », reconnaît Omar. Leur contrainte la plus importante a été le temps car, en raison de son jeune âge, Gloria ne pouvait travailler que trois heures par jour. « Séparé de mes enfants pendant le tournage, je retrouvais mon instinct paternel avec elle et cela a servi le film », se souvient Omar.

Un bonheur de film

Les jeux entre le père, la fille et leur ami Antoine Bertrand sont irrésistibles dans un appartement de rêve bourré de jouets et de peluches géantes. « Travailler avec une petite fille si douée m’a fait retomber en enfance, avoue Omar Sy. Nous nous émerveillions tous de la voir s’épater de tout. » Ce bonheur déborde sur un film sensible prouvant que le comédien n’a pas fini d’étendre son registre.

Omar Sy et Gloria Colston dans Demain tout commence de Hugo Gélin
Omar Sy et Gloria Colston dans Demain tout commence de Hugo Gélin - Julien Panié/Mars