« Les Animaux fantastiques » : Pourquoi Eddie Redmayne « caresse le rhinocéros derrière les genoux »

FANTASTIQUE L’acteur oscarisé pour « Une merveilleuse histoire du temps » incarne un « magizoologiste » dans ce spin-off d’Harry Potter…

Caroline Vié

— 

Eddie Redmayne dans Les animaux fantastiques de David Yates
Eddie Redmayne dans Les animaux fantastiques de David Yates — Warner Bros

Eddie Redmayne y est enfin arrivé ! Refusé après avoir auditionné pour le rôle de Voldemort adolescent dans la saga Harry Potter, il tient la vedette des Animaux fantastiques de David Yates, histoire dérivée de l’univers du petit sorcier dont le scénario a été écrit par J.K. Rowling elle-même.

>> A lire aussi : «J.K. Rowling a basé le monde d'Harry Potter sur un mélange de trivial et de magique»

L’acteur oscarisé en 2015 pour Une merveilleuse histoire du temps y incarne Norbert Dragonneau (Newt Scamander en anglais), expert en créatures étranges qui a égaré plusieurs des spécimens dans le New York de 1926. « Harry Potter apprend la zoologie magique dans un livre écrit par mon personnage, explique l’acteur à 20 Minutes. J.K. Rowling s’est ensuite demandé d’où il venait et c’est ainsi que l’idée du film est née. »

Fan de magie

Pour faire rentrer ses bestioles dans leur valise de transport, et en profiter pour sauver le monde, ce héros malgré lui va s’appuyer sur deux fées craquantes (Katherine Waterston et Alison Sudol) et sur un moldu dégourdi ( Dan Fogler), tandis qu’un sorcier inquiétant campé par Colin Farrell le poursuit. Un étrange gamin maltraité ( Ezra Miller) complète une galerie de personnages fascinants.

« Je suis fan de magie depuis mon enfance, mais j’ai été pétrifié quand on m’a demandé de manier une baguette de sorcier pour l’audition », confie-t-il à 20 Minutes. Le comédien a même pris des cours pour maîtriser le maniement de cet accessoire indispensable. « Je m’étais tellement familiarisé avec le maniement de ma baguette que j’étais presque surpris qu’elle n’ait pas de vrais pouvoirs », plaisante-t-il.

Proche des animaux

Le réalisateur a tenu à ce que l’acteur soit aussi proche que possible des animaux que son héros côtoie. Et l’acteur, perfectionniste et anxieux de nature, avoue avoir apprécié cette préparation. « Des zoologistes m’ont appris toutes sortes de choses, dit-il. Comme amadouer un rhinocéros en le caressant derrière les genoux. »

Parmi ces animaux fantastiques, l’un garde particulièrement ses faveurs. Il s’agit de Botruc, une espèce d’adorable brindille vivante, câlin et fort utile en toutes circonstances. « C’est le plus affectueux du lot, estime le comédien. Ce petit bonhomme a constamment peur d’être abandonné. Il a un côté canin dans la façon dont il réclame de l’attention. » Le spectateur aussi en voudrait un comme bestiole de compagnie !

Le Botruc des Animaux fantastiques de David Yates
Le Botruc des Animaux fantastiques de David Yates - Warner Bros