Rebecca Zlotowski: «Les médiums de "Planetarium" n'auraient pas prédit l'élection de Trump»

FANTASTIQUE Natalie Portman et Lily-Rose Depp incarnent des voyantes à la veille de la Seconde Guerre mondiale dans « Planetarium », un conte fascinant…

Caroline Vié
— 
Planétarium de Rebecca Zlotowski
Planétarium de Rebecca Zlotowski — Ad Vitam

Pour ,   s’est penchée sur le destin de deux médiums américaines incarnées par   et  . Sœurs unies et rivales dans le film, elles éblouissent par leur présence et leur complémentarité.


A la veille de la Seconde Guerre mondiale, ce duo sème le trouble dans la vie d’un producteur interprété par  qui décide d’en faire des stars de cinéma. Sont-elles réellement dotées de pouvoirs ou d’habiles manipulatrices ? C’est l’une des questions que pose ce conte envoûtant…

Deux vraies médiums

La réalisatrice de  (2013) et  (2010) s’est librement inspirée des  , pionnières du spiritisme au milieu du XIXe siècle pour créer ces personnages fascinants. « Le langage qu’elles ont inventé pour parler avec les esprits est encore utilisé de nos jours », explique Rebecca Zlotowski à 20 Minutes.

Comme les héroïnes du film, les sœurs Fox sont devenues des vedettes populaires en Europe. Leurs séances ont fait vibrer des personnalités comme  ou  . « Elles avaient des millions de fans, ce qui paraît fou à une époque où la télévision et les réseaux sociaux n’existaient pas. Même si leur nom est peu connu en France, elles demeurent des stars aux Etats-Unis », s’étonne la cinéaste.

Une réflexion sur le monde actuel

Rebecca Zlotowski a transposé l’action de Planétarium dans la France de la fin des années 1930. « Je me suis demandée si ces femmes supposées être clairvoyantes pourraient imaginer le conflit à venir », précise-t-elle. Les rapports de deux sœurs avec leur bienfaiteur français inspiré du producteur   sont au centre du récit.


Si l’une des véritables sœurs Fox a avoué qu’elles étaient des arnaqueuses avant de se rétracter à la fin de sa vie, la cinéaste s’amuse de ce fait. « Il est certains que les médiums de mon film n’auraient pas prédit l’élection de Donald Trump », plaisante-t-elle. Cela n’empêche pas son histoire de trouver son écho dans le monde d’aujourd’hui.

Un sujet toujours fascinant

« Le spiritisme attire encore de nos jours. Peut-être parce qu’il comporte une part de mystère indispensable à une époque où Internet entremêle le vrai et le faux sans qu’il soit toujours facile de les dissocier », insiste la réalisatrice. La splendeur de sa mise en scène comme le talent de ses comédiens sont, en revanche, facilement identifiables. On prédit un bel avenir à Planetarium.