Un dessin préparatoire de Bambi au musée Art Ludique Lancer le diaporama
Un dessin préparatoire de Bambi au musée Art Ludique — Disney

EXPOSITION

Les studios Disney dévoilent leurs perles rares au musée Art Ludique

Près de quatre cents œuvres inédites, rares ou précieuses sont à découvrir dès ce vendredi au musée Art Ludique à Paris…

Du jamais-vu : c’est ce que propose le musée Art Ludique, à Paris, avec l’exposition Walt Disney, le mouvement par nature. Des dessins et peintures originaux issus des trésors du studio y sont présentés au public pour la première fois. 20 Minutes a pu découvrir ces merveilles avant l’ouverture au public, le vendredi 14 octobre.

Avec ses expos sur les studios Blue Sky, Aardman, Pixar et  Ghibli, le musée a assis sa réputation d’espace d’exposition spécialiste de l’art du cinéma d’animation. Forts de leurs précédents succès, les créateurs de ce lieu unique, Jean-Jacques et Diane Launier, ont convaincu la firme Disney de faire venir en France une partie des trésors emmagasinés depuis près d’un siècle dans la maison mère de Burbank, en Californie.

La crème de chez Disney

Les Launier et leur équipe se sont fait ouvrir les portes de l’ARL (Animation Research Library), les archives du studio, et ont sélectionné près de 400 œuvres parmi les 65 millions de croquis, études, peintures et autres story-boards qui y sont stockés. « Nous avons choisi de mettre en valeur l’évolution de Disney, des pionniers de l’animation à aujourd’hui », précise Jean-Lacques Launier. On découvre ainsi quelques dessins pour le court-métrage Steamboat Willie (1928), l’une des premières apparitions de Mickey.

Pinocchio, concept Art de Gustaf Tenggren au Musée Art Ludique
Pinocchio, concept Art de Gustaf Tenggren au Musée Art Ludique - Disney

On retrouve de nombreux originaux de chefs-d’œuvre inoubliables comme Les 101 dalmatiens (1961) ou Pinocchio (1940). « Nous avons été séduits par l’idée de montrer à quel point notre studio a innové puis conservé sa modernité au fil des années », explique Mary Walsh, directrice d’ARL à 20 Minutes. L’équipe française du musée a créé l’expo de toutes pièces pour cette grande première mondiale faisant découvrir le travail d’animateurs qui sont passés du noir et blanc à la couleur puis aux ordinateurs.

L’histoire du studio en quelques films

A travers une poignée de films clés, on découvre comment Walt Disney, le visionnaire, a su s’inspirer du réel pour le magnifier. « Nous avons été emballés par le concept de rendre hommage à tous ceux qui ont perpétué la tradition depuis la fin des années 1920 », avoue Mary Walsh. Revoir cette photo où Walt dessine Bambi en 1942 l’a beaucoup émue. « C’est lui qui a eu l’idée de garder toutes ces archives que nous tentons de numériser pour les préserver. » Ce sont pourtant bien des originaux qu’on voit au musée !

Walt Disney en train de dessiner Bambi en 1942
Walt Disney en train de dessiner Bambi en 1942 - Disney

Anonymes ou animateurs stars du studio sont représentés. « Nous avons aussi voulu montrer la qualité d’un travail pictural qui donne de véritables tableaux, de pures merveilles », précise Jean-Jacques Launier. Une étude de Kelvin Yasuda pour Le roi Lion (1994) est l’une des plus belles pièces présentées mise en valeur par par des lumières douces et délicatement colorées.

Le roi Lion, étude de Kelvin Yasuda (1994), exposée au musée Art Ludique
Le roi Lion, étude de Kelvin Yasuda (1994), exposée au musée Art Ludique - Disney

Un choix très difficile

« C’était un véritable défi que de décider quelles œuvres nous allions révéler, se souvient Mary Walsh. Il fallait s’en tenir aux thèmes de l’exposition tout en se limitant aux dessins qui pouvaient voyager, car notre priorité reste de les conserver en bon état. » Parmi eux, un Dumbo de 1941 croqué par Bill Peet. « Les regards étaient déjà très expressifs sur les œuvres de cette époque », précise Walsh.

Un dessin de Bill Peet pour Dumbo en 1941 visible au musée Art Ludique
Un dessin de Bill Peet pour Dumbo en 1941 visible au musée Art Ludique - Disney

Des classiques d’antan à une étude d’Annette Marnat pour Vaiana, la légende du bout du monde, le Disney de Noël 2016, cette sélection est un pur émerveillement. « Nous sommes fiers de partager ces trésors avec le grand public qui n’y a pas accès dans nos locaux », précise Mary Walsh. En mars 2017, la sublime exposition partira pour Tokyo avant de poursuivre son voyage dans plusieurs capitales internationales.

Concept Art d'Annette Marnat pour Vaiana, la légende du bout du monde au musée Art Ludique
Concept Art d'Annette Marnat pour Vaiana, la légende du bout du monde au musée Art Ludique - Disney