Viggo Mortensen a mis beaucoup de lui-même dans «Captain Fantastic»

FAMILLE Viggo Mortensen trouve l'un des ses plus beaux rôles en père de famille nombreuse écolo...

Caroline Vié

— 

Viggo Mortensen dans Captain Fantastic de Matt Ross
Viggo Mortensen dans Captain Fantastic de Matt Ross — Mars Films

Le Captain Fantastic de Matt Ross a un nom de superhéros mais n’en est pas un ! Ce père hippie vit loin de la société de consommation avec ses six enfants avant qu’un triste événement les oblige à renouer avec le monde actuel.

Viggo Mortensen, hirsute et charismatique, se révèle éblouissant dans le rôle-titre de cette chronique récompensée à Cannes et à Deauville. Il a travaillé main dans la main avec le cinéaste pour faire naître ce personnage hors du commun.

S’approprier le Captain

Matt Ross, acteur remarqué dans la série Silicon Valley, n’a pas écrit son héros en pensant à Viggo Mortensen. « Il a fallu qu’il s’approprie ce personnage qui finit par être rigide à force de vouloir combattre la rigidité qui l’entoure », raconte le cinéaste à 20 Minutes.

L’acteur a passé quinze jours avec les gamins de sa famille cinématographique pour les apprivoiser. « Il a tout de suite compris que mon film n’était pas un brûlot contre la société de consommation, mais une réflexion sur les soucis qu’implique le fait d’être parent. » Ses rapports tendres et conflictuels avec sa couvée sont fort bien montrés.

Jusqu’à la garde-robe

Viggo Mortensen est allé jusqu’à plonger dans ses armoires pour y débusquer le magnifique costume rouge de Ben, son personnage. « Il lui ressemble par certains côtés, reconnaît Matt Ross. Il en a le charme brut et l’autorité naturelle. » De quoi permettre à ce père écolo, fan des écrits du philosophe engagé Noam Chomsky, de tenir sa petite troupe.

Viggo Mortensen et les enfants de Captain Fantastic de Matt Ross
Viggo Mortensen et les enfants de Captain Fantastic de Matt Ross - Mars Films

La découverte de l’Amérique d’aujourd’hui par ces bambins qui n’ont jamais connu qu’une vie sauvage en forêt donne lieu à des situations savoureuses quand ils découvrent les fast-foods ou le pouvoir de l’argent. « C’est un choc salutaire, qui je l’espère, fera réfléchir les spectateurs », déclare Matt Ross.

Un thème universel

Le réalisateur avait interdit téléphones portables et tablettes sur le tournage pour que ses jeunes comédiens remettent en question leurs habitudes. « Viggo était d’accord avec moi pour que nous n’essayons pas de faire passer un message, mais plutôt de poser des questions », se souvient le réalisateur.

Matt Ross dirige Charlie Shotwell dans Captain Fantastic
Matt Ross dirige Charlie Shotwell dans Captain Fantastic - Mars Films

Loin de se révéler un film militant, Captain Fantastic est surtout une fable familiale. « Je trouve que Viggo était idéal pour communiquer l’angoisse d’un papa qui craint les dangers que ses enfants vont affronter dans la vie, tout en les formant pour qu’ils s’émancipent. » Ce thème rend son film aussi passionnant qu’universel.