Viggo Mortensen clashe Hollywood

HUMEUR L’acteur n’aime pas les comportements de diva…

20 Minutes avec agences

— 

Viggo Mortensen
Viggo Mortensen — WENN

Viggo Mortensen a étrillé ses collègues acteurs qui se laissent « infantiliser » par l’industrie du film. La star trouve que c’est là un bien mauvais exemple à donner aux aspirants comédiens sur la façon dont les choses doivent se passer. « Les gens se laissent infantiliser, a-t-il expliqué au Guardian. Vous donnez le ton en tant qu’acteur. Les jeunes acteurs voient les acteurs plus âgés se comporter de façon totalement infantile : je veux la plus grande caravane, je veux aller à l’avant-première de ce film et avec toute ma famille, même si les distributeurs doivent payer pour l’hôtel et que ça va être plus difficile pour eux d’acheter un autre film. »

Viggo Mortensen a également fustigé les contrats de certains acteurs, qui comprennent des clauses qui n’ont rien à voir avec le métier. « Faire en sorte que leurs agents ajoutent des privilèges à leurs contrats et ensuite les entendre dire "Oh c’est dans mon contrat", comme s’ils n’avaient rien à voir là-dedans. En tant qu’adulte, ce ne sont pas de bonnes excuses », a-t-il ajouté.

Les problèmes d’ego, un fléau qui se généralise

Le comédien est un habitué des rôles sombres et son rôle d’Aragorn dans Le Seigneur des Anneaux lui a conféré une base de fans encore plus grande. Cet automne, c’est dans un tout autre registre qu’on le retrouve à partir du 12 octobre sur les écrans, puisqu’il tient le rôle principal de la comédie Captain Fantastic, réalisée par Matt Ross.

Des expériences de tournage, il en a à revendre, et il a évoqué le comportement de certains acteurs en plateau. « La façon dont vous vous comportez sur un tournage, comment vous parlez à l’équipe… Beaucoup d’acteurs expérimentés choisissent de ne même pas rester sur place s’ils ne tournent pas, ou bien de bâcler leur travail, c’est évident qu’ils n’en ont rien à foutre de ce que vous faites, raconte-t-il. J’ai dû dire à un acteur dans une scène où la caméra était sur moi : "Tu sais, tu as l’air très fatigué, pourquoi ne rentres-tu pas chez toi ? Je préfère faire ça avec quelqu’un de l’équipe". »

>> A lire aussi : Viggo Mortensen au cœur de la Patagonie pour «Jauja»

Viggo Mortensen ajoute que ce comportement tend à se généraliser. Et il n’y a pas que dans les blockbusters que l’on trouve des divas… « Ça arrive aussi dans les films indépendants. Les films des studios n’ont pas le monopole. Ni les films américains. J’ai vu ça en travaillant à Londres, explique-t-il. Un film fonctionne uniquement parce que les gens s’adaptent aux autres. Et s’ils ne le font pas, et bien, le philosophe Lao Tseu a dit que si vous ne changez pas de direction, alors vous finirez à votre point de départ. »