«J'ai été écoeuré de voir tous ces types abîmés»

Recueilli par C. V.

— 

Paul Haggis, réalisateur et scénariste de Dans la vallée d'Elah.

Que dit votre film de l'Amérique?

Que nous sommes un grand pays qui ne manque pas de qualités, mais dont le principal défaut est l'arrogance. C'est ce que va découvrir le héros joué par Tommy Lee Jones. Son enquête va lui donner une leçon d'humilité.

Avez-vous parlé à des soldats?

J'ai rencontré beaucoup de jeunes vétérans de la guerre en Irak et j'ai été écoeuré de voir que tous ces types étaient irrémédiablement abîmés et qu'ils ne trouvaient que de l'indifférence, voire de l'hostilité, lors de leur retour au pays.

Pensez-vous que votre film peut faire bouger les choses?

J'espère que la forme de thriller que j'ai adoptée va attirer aussi les gens qui ne partagent pas mes idées. Tout le monde devrait se poser des questions aux Etats-Unis, même si c'est douloureux...



Dans la vallée d'Elah
envoyé par gotti57

Tommy Lee Jones, militaire à la retraite, recherche son fils, vétéran de la guerre en Irak, qui a mystérieusement déserté après son retour aux Etats-Unis. Charlize Theron, femme flic dépassée, lui prête main-forte. Plus que l'enquête policière, c'est la dénonciation des séquelles du conflit irakien sur les jeunes recrues qui rend ce polar passionnant. Le réalisateur de Collision y fait jaillir des émotions puissantes.