«La mafia est un univers fascinant»

INTERVEW David Cronenberg et Viggo Mortensen...

Recueilli par C. Vié

— 

Viggo Mortensen et David Cronenberg
Viggo Mortensen et David Cronenberg — EFE / SIPA

David Cronenberg et Viggo Mortensen, cinéaste et acteur.

Après deux films ensemble, êtes-vous prêts à former un duo comme Martin Scorsese et Robert De Niro ?

David Cronenberg A History of Violence et ce film, c'étaient des rôles en or pour Viggo. S'il y en a d'autres, je serai ravi de le retrouver.

Viggo Mortensen C'est tôt pour parler de «duo», mais je suis très flatté qu'on puisse me comparer à De Niro.

Pourquoi avoir cette fois choisi comme sujet la mafia russe londonienne?

D. C. C'est un univers très codifié, fascinant, avec des personnages torturés, aux problèmes d'identité. Si mes fans estiment que j'ai changé, ils se trompent : je m'intéresse toujours aux mêmes sujets.

V. M. Des mafieux comme mon personnage, qui a trouvé un moyen de faire de l'argent facile au moment où la Russie s'est libéralisée, j'en ai rencontré là-bas quand je préparais mon rôle : ce sont des paumés dangereux.

D. C. Il y a d'anciens agents secrets, mais aussi des sportifs recyclés dans le crime organisé. Viggo a très bien intégré leur côté menaçant. Dans les bars de Londres, il arrivait qu'on le prenne pour un vrai gangster.

Comment avez-vous géré la scène de bagarre dans le sauna?

V. M. Le fait d'être nu ne m'a pas gêné et j'ai pris l'habitude de tourner avec des cascadeurs dans Le Seigneur des anneaux.

D. C. J'ai peaufiné cette scène pour qu'elle soit le plus réaliste possible. J'ai voulu que les corps à corps soient brutaux. Des gens m'ont avoué avoir trouvé le combat sexy.

V. M. Personne n'a osé me dire ça ! Je n'avais jamais pensé qu'il était érotique de voir des types s'entre-tuer.

C'est peut-être l'effet que font vos tatouages?

V. M. Ils devaient raconter la vie entière du personnage, comme une BD. David a apporté un soin méticuleux à ces dessins que l'on distingue à peine à l'écran.

D. C. Ce sont ces détails qui font vivre un film. C'est pareil pour les armes: les mafieux n'attaquent pas Viggo avec des flingues mais avec des couteaux de tapissier, moins bruyants dans un lieu public.


Promesses de l'Ombre VOST
envoyé par Promessesdelombre