Clint Eastwood déplore une «génération mauviette» et votera Trump

POSITIONNEMENT A 86 ans, Clint Eastwood a livré son regard sur la société actuelle dans une interview au magazine « Esquire ». Passablement agacé, l’acteur - républicain convaincu - votera pour Donald Trump en novembre…

Jérémy Vial
— 
Clint Eastwoot votera pour le Républicain Donald Trump en novembre.
Clint Eastwoot votera pour le Républicain Donald Trump en novembre. — Paul J. Richards afp.com

Et un soutien de plus pour Donald Trump ! Républicain de la première heure et muet jusqu’à présent dans la campagne à la présidentielle américaine, Clint Eastwood, 86 ans, aux côtés de son fils Scott, a sorti les griffes à l’occasion d’un long entretien accordé au magazine Esquire. Le réalisateur, qui a récemment dévoilé la bande-annonce de son dernier biopic Sully, n’y est pas allé par quatre chemins pour déplorer le climat socio-politique qui règne actuellement aux Etats-Unis.


« Génération mauviette »

On connaissait le « Génération Non non » de Diam’s, il faudra - ou pas - composer désormais avec le « Génération mauviette » de Clint. Le célèbre inspecteur Harry livre son jugement sur la société actuelle. « [Donald Trump] tient quelque chose, car en secret tout le monde commence à en avoir marre du politiquement correct, de faire de la lèche. On est en pleine génération lèche-cul, maintenant. On est vraiment dans la génération mauviette. Tout le monde marche sur des œufs. On voit des gens en traiter d’autres de racistes et tout ça. Quand j’étais petit, on n’appelait pas ces choses du racisme », déclare l’acteur américain. Une prise de position qui n’aurait pas plu à Scott Eastwood, quittant l’entretien avant la fin pour, officiellement, assister à l’avant-première d’un film avec l’ex-catcheur Dwayne « The Rock » Johnson.


« Il faudra que je vote Trump »

Sur sa lancée, Clint Eastwood, qui ne s’est jamais caché de sa proximité avec les idées du Parti républicain, a donné et justifié son choix entre Donald Trump et Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche : « Dur choix, pas vrai ? Il faudra que je vote Trump, parce qu’[Hillary Clinton] a dit qu’elle suivra les pas d’Obama. Il y a juste eu trop d’embrouilles d’un bord politique comme de l’autre. Elle s’est fait beaucoup de fric en étant femme politique. » Le comédien n’a pu cependant nier les récents dérapages du leader républicain, actuellement distancé dans les sondages par sa rivale démocrate. « Trump dit ce qui lui passe par la tête. Et parfois, ce n’est pas bon. Parfois… Je veux dire, je peux comprendre d’où il parle, mais je ne suis pas toujours d’accord avec lui. […] Je n’ai soutenu aucune candidature, je n’ai parlé ni à Trump ni aux autres. »