VIDEO. Garry Marshall, le père de «Pretty Woman», est mort à l’âge de 81 ans

DISPARITION On lui doit également « Valentine’s Day », « Happy New Year », « Frankie & Johnny », « Princesse malgré elle », mais aussi la série « Happy Days »…

Clémence Apetogbor

— 

Garry Marshall et Julia Roberts à la première de Valentine's Day le 8 février 2010 à Los Angeles
Garry Marshall et Julia Roberts à la première de Valentine's Day le 8 février 2010 à Los Angeles — Matt Sayles/AP/SIPA

Le réalisateur américain Garry Marshall est décédé mardi à l’âge de 81 ans, rapporte le magazine Variety. Connu des amateurs du petit comme du grand écran, c’est à lui que l’on doit Pretty Woman, avec Julia Roberts et Richard Gere, mais aussi Happy Days, série culte des années 1970. Le magnat est mort des complications d’une pneumonie, à la suite d’une attaque à l’hôpital dans la banlieue de Burbank près de Los Angeles, selon son attaché de presse.

Il commence sa carrière dans les années 1950

Né à New York d’une mère professeur de danse et d’un père réalisateur, Garry Marshall a débuté sa carrière dans les années 1950 en écrivant des sketches pour des émissions télévisées, notamment le célèbre The Tonight Show. Son premier grand succès à la télévision est venu avec la série The Odd Couple, puis la célèbre sitcom Happy Days dans les années 1970. Il a également révélé Robin Williams au monde entier avec la série Mork and Mindy.

« Merci pour ma carrière »

L’acteur Henry Winkler, devenu célèbre en interprétant Fonzie dans Happy Days, a salué la mémoire du réalisateur via son compte Twitter.

« Garry Marshall, repose en paix. Merci pour ma carrière. Merci pour ta loyauté, ton amitié et ta générosité. »

Garry Marshall laisse derrière lui sa femme, trois enfants et six petits-enfants.