«Jason Bourne», «Parasol», «C'est quoi cette famille?»: Les cinq questions existentielles que posent les films du 10 août

A L'AFFICHE Les personnages des films de cette semaine cherchent à mieux comprendre leurs vies...

Caroline Vié

— 

Matt Damon dans Jason Bourne de Paul Greengrass
Matt Damon dans Jason Bourne de Paul Greengrass — Universal Pictures France

Quête identitaire, familiale, sportive ou simple recherche du bonheur, les personnages cherchent et trouvent parfois des solutions qui vont changer leurs vies dans les films de cette semaine. Des questions que le spectateur peut se poser avec eux…

Qui suis-je ? : « Jason Bourne »

Il avait dit qu’il ne le ferait pas, mais il a fort heureusement changé d’avis et le réalisateur Paul Greengrass aussi ! Matt Damon et son complice reprennent les aventures de Jason Bourne toujours en quête de réponses sur son passé et de solutions musclées pour son présent. Ça déménage pour cet espion de choc qui n’a rien perdu de sa niaque au fil des années ! Encore !

Où vais-je ? : « C’est quoi cette famille ? ! »

Pas facile de gérer son emploi du temps quand on fait partie d’une famille recomposée ! Les enfants tapent du poing sur la table dansC’est quoi cette famille ? !, comédie de Gabriel Julien-Laferrière. Julie Gayet, Thierry Neuvic, Julie Depardieu et Lucien Jean-Baptiste apprennent à se plier aux règles de leurs bambins dans cette fable aux couleurs de notre temps.

Que vais-je trouver ? : « Parasol »

Un jeune Anglais, une septuagénaire et un père célibataire espèrent combler les vides de leurs vies dans Parasolde Valéry Rosier. Le soleil de Majorque nimbe l’errance de solitaires bien résolus à ne pas le rester. Ces chroniques parallèles témoignent de la sensibilité d’un réalisateur belge qui signe ici son premier long-métrage après un court et un documentaire remarqués.

Où me réfugier ? : « Stefan Sweig, adieu l’Europe »

Stefan Sweig (1881-1942) décide de s’exiler pour fuir son Autriche natale menacée par le nazisme. Ce film suit le périple douloureux de l’écrivain sur le Nouveau continent où il tenta de refaire sa vie avant de mettre fin à ses jours. Josef Hader incarne sobrement cet être désespéré et lucide dont la cinéaste Maria Schrader évoque les démons avec une grande pudeur.

Où la trouver ? : « Endless summer »

Au milieu des années 1960, Robert August et Mike Hynson, surfeurs passionnés, parcourent le monde à la recherche de la vague parfaite. Bruce Brown les accompagne dans leur voyage et en profite pour filmer des images de glisse époustouflantes. Endless Summer est un documentaire rafraîchissant, idéal pour changer de décor et s’aérer la tête grâce à une superbe version restaurée.