Hollywood: Qui est l'actrice Olivia de Havilland, qui fête ses cent ans ce 1er juillet?

CINÉMA Cinq choses à savoir sur l’une des dernières étoiles de l’âge d’or du cinéma américain…

C.W.

— 

Olivia de Havilland dans «The Dark Mirror»
Olivia de Havilland dans «The Dark Mirror» — RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Olivia de Havilland souffle sa 100e bougie ce vendredi 1er juillet. Un nom des plus romanesques, et un âge qui impose le respect. Mais pour les plus jeunes (et pas seulement), il n’est pas forcément évident de resituer avec exactitude qui elle est. Et pourtant, il s’agit de l’une des dernières étoiles du mythique âge d’or du cinéma américain, qui plus est, réside en France depuis soixante ans. Donc voici cinq choses à savoir sur cette centenaire de légende.

1. Une enfance au Japon mais des racines très british

Olivia de Havilland est née le 1er juillet 1916 au Japon, de l'avocat britannique Walter de Havilland et de la comédienne Lillian Fontaine. De cette union naîtra également l’année d’après Joan, dont on reparlera plus tard. En 1919, les parents de la future actrice se séparent (Walter est légèrement volage), Lillian et ses deux filles embarquent pour la Californie, direction Saratoga, près de San Francisco. Olivia se dirige vers l’enseignement, mais en 1934, le réalisateur Max Reinhardt la remarque alors qu’elle se produit avec une troupe amateur dans Le Songe d’une nuit d’été. Sa carrière est lancée, et l’actrice signe un contrat de 5 ans avec la Warner.

2. Errol Flynn et le serpent mort

Mis à part ses grands succès, Olivia de Havilland est connue pour ses duos mythiques avec le célèbre Errol Flynn (mais si, Robin des Bois !). Elle le rencontre en 1935 dans Capitaine Blood et jouera à ses côtés dans de nombreux films, dont Les Aventures de Robin des Bois en 1938. Comme le rappelle Slate.fr, à la ville, les deux étoiles vont se chercher jusqu’à la mort de l’Australien en 1959. Mais ce séducteur d’Errol, déjà marié, n’arrivera pas à faire céder la belle Olivia, et ira même jusqu’à mettre un serpent mort dans les sous-vêtements de sa partenaire de scène.

3. Un second rôle légendaire 

En 1939, Olivia de Havilland obtient le second rôle d’un des films les plus mythiques du cinéma outre-atlantique : Autant en emporte le vent de Victor Fleming. Elle y joue la vertueuse Melanie Hamilton, la prétendante d’Ashley Wilkes, dont est follement éprise Scarlett O’Hara (Vivien Leigh). Olivia obtient sa première nomination aux Oscars.

4. Une sœur célèbre et rivale

Si Olivia est célèbre, sa sœur l’était tout autant. Avec Joan Fontaine, sa sœur cadette elle aussi actrice de renom (et égérie d’Hitchcock), elles forment l’un des couples de sœurs ennemies les plus connus de l’histoire du cinéma américain. Elles ne cesseront de se quereller jusqu’à la mort de Joan en 2013, à tel point qu’en 1979, les deux stars sont assises à l’opposé l’une de l’autre lors de la cérémonie du 75e anniversaire des Oscars, pour éviter qu’elles ne se croisent.

5. Plusieurs fois oscarisée

Si Olivia n’obtient pas la précieuse statuette Pour autant en emporte le vent, elle la décrochera à plusieurs reprises des années plus tard. En 1947, elle obtient l’Oscar de la meilleure actrice pour A chacun son destin, puis un Golden Globe en 1950 et un Oscar la même année pour son rôle dramatique dans L’Héritière.

Cinquante années plus tard, en 2003, c’est à une autre cérémonie des Oscars qu’Olivia de Havilland sera acclamée. Elle y apparaît avec le thème musical d’Autant en emporte le vent et une standing ovation de toute la profession rend hommage à son incroyable carrière (50 ans, 49 films tout de même !) et à cette légende du cinéma. Alors joyeux centième anniversaire, Olivia de Havilland !

Olivia de Havilland aux Oscars en 2003
Olivia de Havilland aux Oscars en 2003 - KEVORK DJANSEZIAN/AP/SIPA