Shrek: DreamWorks Animation veut ressusciter l'ogre vert au cinéma

ANIMATION Après avoir racheté Dreamworks Animation, NBC Universal compte bien relancer la plus célèbre de ses franchises, qui compte quatre épisodes...

V. J.

— 

L'ogre Shrek, dans le quatrième et dernier volet de ses aventures.
L'ogre Shrek, dans le quatrième et dernier volet de ses aventures. — DR

Shrek 4, il était une fin… mais en fait non. Six ans après la sortie du quatrième et dernier épisode de la franchise, Dreamworks Animation réfléchit à offrir une nouvelle aventure à son ogre vert. Pourquoi maintenant ?  NBC Universal vient de débourser 3,8 milliards de dollars pour s’offrir le célèbre studio de Kung Fu Panda, Madagascar et Dragons, et compte bien profiter de ses franchises. Shreka par exemple déjà rapporté plus de trois milliards au box-office mondial.

>> A lire aussi : Les héros de «Shrek» et de «Madagascar» dans des séries sur Netflix

SelonThe Hollywood Reporter, c’est à Chris Meledandri, à la tête du studio Illumination Entertainment et à l’origine du succès de Moi, moche et méchant, que revient la tâche de ressusciter Shrek. Il aura un contrôle artistique total sur le film. Le but avoué de NBC Universal et son boss Steve Burke n’est pas seulement d’avoir à nouveau Shrek au cinéma, mais que l'ogre s'installe également à la télévision, dans les parcs d’attraction et dans les boutiques de jouets.