«Joyeuse fête des mères»: Jouez à la maman avec des stars

COMEDIE Une brochette de stars américaines explorent plusieurs façons d'être maman dans cette fantaisie chrorale...

Caroline Vié

— 

Julia Roberts et Jennifer Aniston dans Joyeuse fête des mères de Garry Marshall
Julia Roberts et Jennifer Aniston dans Joyeuse fête des mères de Garry Marshall — Alfa Pictures

Dans Joyeuse fête des mères, Garry Marshall célèbre les mamans après avoir donné la parle aux amoureux dansValentine’s Day (2010). Le réalisateur de Pretty Woman dirige une brochette de stars pour cette comédie chorale. 20 Minutes fait le tour des différentes options maternelles proposées par un film porté par d’excellents comédiens…

Jennifer Aniston, la maman débordée

Elle ne rigole pas du tout, la belle Jennifer A. dans ce film où elle doit s’occuper de ses deux petits garçons depuis son divorce. Tout semble se passer au mieux quand son ex (Timothy Olyphant) lui annonce qu’il vient de se remarier avec une jeunette, stripteaseuse de surcroît. De quoi faire craquer cette femme généreuse aux réactions plutôt épidermiques.

Kate Hudson, une bien jolie menteuse

Elle ment comme elle respire, la charmante Kate H. Epouse d’un Indien, elle a caché son mariage et sa maternité à ses parents racistes, tout en expliquant à son mari que ses géniteurs étaient internés en hôpital psychiatrique. Une visite surprise de ces derniers va la mettre dans une posture rudement délicate quand elle va devoir s’expliquer.

Sarah Chalke, la maman gay

Les parents du personnage de Kate Hudson ne sont pas au bout de leurs émotions. Ils vont découvrir par la même occasion que leur seconde fille (incarnée par Sarah Chalke) est lesbienne et maman d’un petit garçon qu’elle élève avec sa compagne. De quoi faire péter un câble à ce couple de Texans âgés et pas vraiment progressistes !

Julia Roberts, la maman sans enfant

La volcaniqueJulia R. a tout sacrifié à sa carrière de présentatrice d’une émission de téléachat. Elle ne vit que pour son boulot quand le passé vient soudain frapper à sa porte et lui rappeler ce qu’elle a dû sacrifier quand elle était adolescente. Sa coupe à la Mireille Mathieu et son sourire éclatant cachent une profonde solitude que sa célébrité ne parvient pas à combler.

Jason Sudeikis, le papa maman

Jason S. se prépare à vivre sa première fête des mères sans son épouse décédée. Ce veuf inconsolable doit composer avec ses deux filles qui souffrent tout autant que lui de l’absence de la disparue. Il n’est pas facile de gérer des gamines, même adorables, quand on est devenu solitaire. On se sent bien démuni face à certains soucis typiquement féminins…