Festival de Cannes: Elle Fanning a sacrifié son bal de fin d'année pour venir sur la Croisette

RENCONTRE La comédienne est sublime dans «The Neon Demon» de Nicolas Winding Refn en mannequin débutant dans le milieu de la mode...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Elle Fanning dans The Neon Demon de Nicolas Winding Refn
Elle Fanning dans The Neon Demon de Nicolas Winding Refn — Koch Media

Elle Fanning, 18 ans, est d’une beauté saisissante dans The Neon Demon de Nicolas Winding Refn où elle incarne un jeune mannequin dont la fraîcheur exacerbe passions et jalousies. « Je suis une fan de Nicolas Winding Refn car ses films correspondent assez à mon goût pour les projets décalés et sombres. J’ai regardé Drive en boucle ne serait-ce que parce que je trouvais Ryan Gosling très mignon », explique la comédienne à 20 Minutes. « Lorsque j’ai appris que lui, le roi des films de mecs, allait tourner une histoire sur le milieu de la mode, j’ai tout de suite voulu en être. »

>> A lire aussi : Pourquoi on aime beaucoup «The Neon Demon» de Nicolas Winding Refn

L’innocence en ligne de mire

Dès la première rencontre entre l’actrice de Maléfique, alors âgée de 16 printemps, et le cinéaste, l’entente a été parfaite. « Il m’a invitée chez lui et quand j’ai vu toutes les robes de princesses appartenant à ses deux filles et rencontré son épouse, j’ai compris qu’il était entouré de femmes et qu’il en connaissait donc un rayon sur le sujet », se souvient-elle. Le réalisateur de Only God Forgives et de Bronson a transformé la jeune actrice en objet de convoitise. « Elle possède une innocence et une jeunesse que ses collègues jalousent parce qu’elles ne la retrouveront jamais. » Ces femmes cruelles vont donc s’en prendre à la nouvelle arrivante avec un sadisme ahurissant.

La naissance d’une grande star

Elle Fanning a déjà posé pour des pubs et connaît bien le monde de la mode. « Ce qu’en montre le film est extrême. Je sais cependant qu’il s’agit d’un milieu très compétitif où on ne juge les filles que sur leur physique. Etre actrice est parfois dur, mais vous pouvez vous exprimer et faire montre de votre créativité », souligne-t-elle. Pour venir défendre ce film controversé, la jeune fille a fait un gros sacrifice : le bal de fin d’année de son lycée avait lieu ce samedi soir ! « Mon cavalier m’a accompagné à Cannes, donc j’ai le meilleur des deux mondes », confie-t-elle. Sa gentillesse et sa simplicité devraient faire sensation ce vendredi soir sur les marches. « Vous assistez à la naissance d’une grande star », annonçait Nicolas Winding Refn à 20Minutes en début de festival. On est d’accord avec lui.