Festival de Cannes: Russell Crowe et Ryan Gosling, deux «Nice Guys» sur la Croisette

HORS COMPÉTITION Russell Crowe et Ryan Gosling jouent dans le nouveau buddy movie de Shane Black, « Nice Guys ». Deux chics types sur la Croisette …

De notre envoyée spéciale à Cannes, Anne Demoulin

— 

Ryan Gosling et Russel Crowe font les pitres lors du photocall ce dimanche 15 mai 2016.
Ryan Gosling et Russel Crowe font les pitres lors du photocall ce dimanche 15 mai 2016. — Lionel Cironneau/AP/SIPA

Un duo aussi truculent que déjanté. Russel Crowe et Ryan Gosling présentent à Cannes hors compétition The Nice Guys, le nouveau film de Shane Black, qui sort également ce dimanche en salle. Onze ans après l’excellent Kiss kiss, bang bang, le scénariste de l’Arme Fatale signe un buddy movie bavard, burlesque et hilarant, sur fond d’hommage aux films noirs. Dans le Los Angeles des années 1970, deux loosers que tout oppose, vont enquêter sur la disparition d’une jeune femme dans l’uni­vers du porno­, et de réveiller le « Nice Guy » (le chic type) qui sommeille en eux. La virée cannoise des deux chics types.

Ils ont fait les pitres

Russel Crowe et Ryan Gosling sont arrivés en souriant à la conférence de presse, une bonne centaine d’appareils photo et autres Smartphones brandis face à eux. Russel Crowe a sorti son téléphone faisant mine d’immortaliser son partenaire à l’écran. Ryan Gosling a fait semblant de s’offusquer. Le ton de la conférence de presse était donné. A la question « pensez-vous que vous êtes des mauvais garçons ? » Ryan Gosling a lancé : « Moi, j’en suis un, mais pas lui », provoquant l’hilarité générale.

Ils sont à l’écoute l’un de l’autre

Les deux stars, visiblement très complices à la ville comme à l’écran, se sont ensuite applaudis mutuellement lorsqu’on les a présentées. Les deux acteurs estiment que l’efficacité du duo qu’ils forment à l’écran vient d’une vraie « chimie » entre eux et qu’ils ont « appris à s’écouter », selon Shane Black.

Ils ont fait plein de compliments

« Vous ne devriez pas travailler à la radio, vous qui êtes si jolie », a lancé tout d’un coup Russel Crowe à une charmante journaliste colombienne. « C’est un excellent scénario et un excellent rôle. J’étais enthousiaste à l’idée de jouer dans un film de Shane Black », a expliqué Ryan Gosling. « Shane Black a cette aptitude, et ce n’est pas le cas de tout le monde de nous faire confiance, il nous a laissé beaucoup de liberté », a ajouté Russell Crowe. « J’ai été très impressionné et frappé par sa compréhension totale du personnage », a déclaré Ryan Gosling à propos d’Angourie Rice, sa jeune et éblouissante partenaire âgée de 15 ans.

Ils ne se prennent pas au sérieux

Interrogé sur sa méthode de travail, Russel Crowe lance : « Je me sers de la méthode Russel Crowe. Je n’ai jamais été dans une école d’art dramatique. Je fais de la comédie depuis que j’ai six ans et avec le temps, on devient de plus en efficace ». Et d’ajouter en riant : « Je n’ai aucune idée de ce qu’est la méthode Stanislavski ». Y aura-t-il un The Nice Guys 2 ? « Ça dépend ? C’est payé combien ? », a plaisanté de son côté Ryan Gosling. « Je suis très occupé » a enchaîné Russel Crowe. « Je peux le faire seul », a renchéri Ryan Gosling.

Ils ont même signé des autographes

A la fin de la conférence de presse, les deux stars ont même pris le temps de signer quelques autographes et de faire quelques selfies. Une vraie leçon de cool made in Hollywood.