Festival de Cannes: Pourquoi on aime beaucoup «Mal de pierres» de Nicole Garcia

UN PEU BEAUCOUP A LA FOLIE Marion Cotillard fait verser leur larmichette aux festivaliers dans le classique mais bouleversant «Mal de pierres» de Nicole Garcia... 

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Marion Cotillard dans Mal de pierres de Nicole Garcia
Marion Cotillard dans Mal de pierres de Nicole Garcia — Studio Canal

Venue en compétition avec L’adversaire en 2002, puis Selon Charlie en 2006, Nicole Garcia émeut différemment avec Mal de pierres inspiré de l’œuvre de Milena Agus. La passion suicidaire d’une femme solitaire pour un homme qu’elle n’a croisé que quelques jours emporte le spectateur dans un déferlement d’émotions. Marion Cotillard, bouleversante, porte le film avec une grande sensibilité.

Le pitch en vingt mots

Après un mariage de raison, Gabrielle rêve d’une passion absolue. Elle la trouve en cure thermale auprès d’un lieutenant malade.

Le casting en une ligne

Marion Cotillard, Javier Camara, Louis Garrel.

La scène à retenir

Gabrielle court éperdument pour rattraper l’ambulance qui emporte l’être aimé avant de s’effondrer au loin, terrassée par la douleur.

Deux tweets qui s’opposent

Qui a dit (ou cru entendre) dans le jury?

« Snif » (Bruit de quelqu’un qui se renifle puis se mouche).

« C’est triste, mais ça ne tombe pas dans le mélo. »

« Elle est bonne actrice Marion Cotillard quand elle ne meurt pas chez Christopher Nolan. On ne lui donnerait pas un prix ? »