Festival de Cannes: Pourquoi on n'aime qu'un peu «Rester vertical» d'Alain Guiraudie

UN PEU A LA FOLIE PAS DU TOUT Alain Guiraudie ne calmera pas les détracteurs de « L’Homme du lac ». « Rester vertical », présenté ce jeudi en compétition avant une sortie prévue le 24 août, est encore plus cru, plus insolite aussi, mais hélas plus brouillon…

Stéphane Leblanc

— 

Rester vertical d'Alain Guiraudie
Rester vertical d'Alain Guiraudie — Les Films du Losange

« C’est typiquement le genre d’histoire que je ne vois pas au cinéma », souligne le cinéaste. Nous non plus mais là, on frise quand même le grand n’importe quoi…

Le pitch en vingt mots

Un homme trouvera le loup qu’il cherche après avoir couché avec une bergère, eu un enfant d’elle et être tombé très bas.

Le cast en une ligne

Damien Bonnard, India Hair, Raphaël Thiéry.

Deux tweets qui s’opposent

L’image à retenir

La une en kiosque de « La Dépêche libre » : « Il sodomise le vieil homme avant de l’euthanasier sous les yeux de son bébé », qui résume finalement pas si mal le film.

Qui a dit (ou cru entendre) dans le jury

Quelle étonnante proposition de cinéma ! -Faudra en reparler dans dix jours pour voir si on s’en souvient toujours.

>> A lire aussi : «Nous serons rigoureux et sincères» prévient George Miller, président du jury