Festival de Cannes: Pourquoi on aime passionnément «Julieta» de Pedro Almodóvar

COMPETITION Le réalisateur sonde l'âme féminine avec son acuité habituelle pour un magnifique portrait de mère abandonnée...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

 Adriana Ugarte et Inma Cuesta dans Julieta de Pedro Almodovar
Adriana Ugarte et Inma Cuesta dans Julieta de Pedro Almodovar — El Deseo - Manolo Pavón/Pathé Distribution

Sa cinquième visite en compétition sera-t-elle la bonne ? Pedro Almodóvar rêve de la Palme d’or en se taillant la barbe et, malgré ses déboires liés aux « Panama Papers », on ne serait pas scandalisé de le voir l’obtenir cette année avec Julieta.

Le pitch en 20 mots

Julieta n’a pas vu sa fille unique depuis 12 ans. Une rencontre inopinée lui donne envie de la retrouver.

Le casting en une ligne

Emma Suarez, Adriana Ugarte, Daniel Grao Pilar Castro, Rossy de Palma.

La scène à retenir

La rencontre entre l’héroïne et la femme de ménage/gouvernante de l’homme qu’elle aime. Avec une performance géniale de Rossy de Palma en gorgone suintant la méchanceté et la frustration.

Deux tweets qui s'opposent

Qui a dit (ou cru entendre) dans le jury ? :

« Bon, on lui file cette année ? Y a marre de voir son air de victime à chaque palmarès…"

«En même temps, je ne l’ai jamais eue moi la Palme et je ne fais pas la tronche ! »

"Oui, mais il la mérite ne serait-ce qu’à l’ancienneté et puis ce film-là est vraiment magnifique. »