Festival de Cannes: Le cinéma made in France va faire recette sur la Croisette

CASTING On compte huit films avec des acteurs français en compétition cette année...

Stéphane Leblanc

— 

Juste la fin du monde
Juste la fin du monde — Sons of Manual, MK2 Productions, Téléfilm Canada

Nos acteurs français s'exportent bien. La preuve, huit films parmi les vingt qui se disputeront la palme sont interprétés par des acteurs français. C'est le cas des films des quatre réalisateurs français, Olivier Assayas, Bruno Dumont, Nicole Garcia et Alain Guiraudie, pour les citer dans l'ordre alphabétique tels qu'ils ont été dévoilés ce jeudi par les organisateurs du 69e Festival de Cannes.

>> A lire aussi : Festival de Cannes: Almodovar, Dolan, les Dardenne... Des grands noms mais pas de surprises

C'est aussi le cas des deux films de cinéastes francophones : Xavier Dolan et les frères Dardenne. Et c'est encore le cas du film du Hollandais Paul Verhoven et de l'Américain Sean Penn.

Prenons tous ces films, les uns après les autres, en testant à défaut de les avoir vu, leur potentiel glamour sur le papier et sur le tapis rouge.

« Juste la fin du monde » de Xavier Dolan. Potentiel glamour: 18/20

Le cast sur le red carpet : Gaspard Ulliel dans le rôle principal, mais aussi Nathalie Baye, Léa Seydoux, Marion Cotillard et Vincent Cassel...

La promesse du pitch : C'est l' adaptation d'une des pièces les plus connues et bouleversantes de Jean-Luc Lagarce, dramaturge décédé en 1992 du sida. L'histoire, autobiographique, d'un jeune homme qui revient dans sa famille pour annoncer sa maladie, mais qui en est constamment empêché. On va chialer sur la Croisette.

«The Last face» de Sean Penn. Potentiel glamour : 17/20

Le cast sur le red carpet: Au top, avec Charlize Theron et Javier Bardem dans les rôles principaux. Mais aussi Adèle Exarchopoulos et Jean Reno. 

La promesse du pitch: C'est le seul film de cet article tourné en anglais. Il raconte la relation amoureuse et tumultueuse entre une directrice d'organisation humanitaire en Afrique et un médecin qui travaille à ses côtés.

« Elle » de Paul Verhoeven. Potentiel glamour : 16/20

Le cast sur le red carpet : Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Virginie Efira, Charles Berling, Anne Consigny.

La promesse du pitch : Il s'agit d'un film de genre, un thriller apparemment très efficace si l'on en croit les images ci-dessous, tourné en France et en français.

«Personnal shopper» d'Olivier Assayas. Potentiel glamour : 15/20

Le cast sur le red carpet : Kristen Stewart, nouvelle muse du cinéaste depuis Sils Maria. Et quelques belles gueules nettement moins connues. Les photographes attendent de voir surtout si Kristen montera les marches au bras de Soko, sa petite amie française, à l'affiche de La danseuse de Stéphanie Di Giusto et de  Voir du pays des sœurs Delphine et Muriel Coulin, deux films de la section Un certain regard... Ils peuvent toujours rêver. Et nous aussi!

>> A lire aussi : Kristen Stewart change de couleur de cheveux (mais pas de petite amie)

La promesse du pitch : Un film de fantômes annoncé comme étant  plus poétique et bizarre que Sils Maria, où une jeune femme, employée comme personal shopper d'une célébrité, communique avec les esprits.

«Mal de pierre» de Nicole Garcia. Potentiel glamour : 13/20

Le cast sur le red carpet : Marion Cotillard, Louis Garrel.

La promesse du pitch:  Un drame romantique où une jeune femme qui souffre de calculs rénaux rêve d'amour absolu et fait scandale dans la bourgeoisie agricole dans laquelle elle évolue.

« Ma Loute » de Bruno Dumont. Potentiel glamour : 12/20

Le cast sur le red carpet : Des inconnus, comme toujours chez Bruno Dumont, mais aussi Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valéria Bruni-Tedeschi pour former une «famille de bourgeois lillois décadents».

La promesse du pitch : Il s'agirait d'une enquête sur de mystérieuses disparitions sur la Côte d'Opale en 1910, traitée sur le mode burlesque qui réussit depuis peu au réalisateur de la série P'tit Quinquin.

«La Fille inconnue» de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Potentiel glamour : 9/20

Le cast sur le red carpet: Adèle Haenel dans le rôle principal, mais aussi Olivier Gourmet et Jérémie Renier

La promesse du pitch: Un autre polar mâtiné de fable sociale, où l'héroïne est une jeune médecin confrontée à la mort d'une patiente à qui elle a refusé, un soir, d'ouvrir la porte de son cabinet...

«Rester Vertical» de Alain Guiraudie. Potentiel glamour : 7/20

Le cast sur le red carpet : Pas de stars, mais de jeunes comédiens prometteurs : Damien Bonnard, vu récemment dans Vendeur, face à Gilbert Melki, India Hair et Laure Calamy, actrice inoubliable d' Un monde sans femmes de Guillaume Brac.

La promesse du pitch : Les errances d'un jeune homme, cinéaste en mal d'inspiration et en quête de paternité, à travers la France...

Enfin et pour conclure par une info qui n'a rien à voir puisque le film n'est pas en compétition: on se réjouit de savoir que Jean-Pierre Léaud foulera les marches, 57 ans après Les Quatre Cents coups, pour son interprétation du Roi Soleil dans La mort de Louis XIV du cinéaste espagnol Albert Serra...