Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
BIOPICZoé Saldana en Nina Simone crée la polémique

Zoé Saldana en Nina Simone crée la polémique

BIOPIC
Afin d’interpréter la chanteuse, l’actrice d’origine dominicaine a dû noircir sa peau et porter une prothèse nasale…
 Zoe Saldana, au festival de Cannes, le 20 mai 2013.
 Zoe Saldana, au festival de Cannes, le 20 mai 2013. - PDN/VILLARD/SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Elles ne se ressemblent pas. Autant l’une est fine et métisse, que l’autre était noire et avait les traits plutôt épais. Pourtant Zoé Saldana (Avatar, Les Gardiens de la galaxie, etc.) a été choisie pour incarner Nina Simone, dans un biopic éponyme qui doit sortir en salles le 22 avril aux Etats-Unis.

a

La famille de Nina Simone critique le choix de l’actrice

Un choix qui ne passe pas à l’heure d’un Hollywood jugé trop blanc, trop lisse et masculin. Alors d’emblée, la famille de la reine de la soul s’est interrogée. Se demandant pourquoi ne pas avoir choisi une actrice d’origine afro-américaine, sachant surtout que pour avoir les traits de Nina Simone, Zoé Saldana, d’origine dominicaine, a dû noircir sa peau et se faire poser une prothèse nasale.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Un artifice qui confine au déguisement, dixit les « haters » qui nourrissent la polémique sur les réseaux sociaux sous les hashtags #ZoeSaldana et #NinaSimoneMovie. Certains internautes n’hésitent d’ailleurs pas à énumérer les noms d'actrices au physique plus proche de celui de Nina Simone.

a

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

A l'origine du projet, c'est la chanteuse Mary J. Blige qui avait d’ailleurs été retenue, rapporte pour sa part Le Parisien, pour se glisser dans la peau de la reine de la soul.

Sujets liés