Cérémonie des César 2016: Le palmarès

RECOMPENSES Les principaux lauréats de cette 41e édition...

M.C.
— 
L'actrice Zita Hanrot a remporté le César du meilleur espoir féminin pour le film «Fatima», le 26 février 2016.
L'actrice Zita Hanrot a remporté le César du meilleur espoir féminin pour le film «Fatima», le 26 février 2016. — VILLARD/NIVIERE/SIPA

La cérémonie 41e cérémonie des César vient de s'achever. Tenue d'une main de maître par Florence Foresti, la soirée, qui se déroulait à Paris en direct du Théâtre du Châtelet, a consacré le meilleur du cinéma français. Voici l'essentiel du palmarès:

>> Revoir le live-tweet de la cérémonie

>> A lire aussi : Les favoris des professionnels sont-ils aussi ceux du public?

Les lauréats des César 2016.
Les lauréats des César 2016. - Kun TIAN, Thomas SAINT-CRICQ / AFP

 

  • Meilleur film

Fatima, de Philippe Faucon

La consécration pour ce film qui dresse le portrait sensible et émouvant d'une femme de ménage immigrée, femme de l'ombre courageuse au combat quotidien. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes, il a reçu en décembre le Prix Louis-Delluc. Toujours à l'affiche, il a été vu par plus de 300.000 spectateurs.

«Le film est né d'une rencontre avec un personnage très fort, avec pour moi une nécessité entêtante d'en faire un film et de lui donner vie, a déclaré vendredi soir Philippe Faucon. L'adaptation à partir d'un journal intime, n'a pas été facile.»

 

  • Meilleur réalisateur

Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Arnaud Desplechin complète avec ce deuxième opus une saga amoureuse contemporaine débutée il y a 20 ans et qui a marqué une génération. «Je ne vais pas savoir vous dire ma gratitude, ma joie et ma fierté», a déclaré le réalisateur très ému, «excusez-moi je suis trop ému.» «J'ai l'air ému mais je regarde Lou et Quentin (les deux jeunes acteurs du film) et je pense que nous les avons émus, alors nous avons fait notre travail».

 

  • Meilleure actrice

Catherine Frot pour Marguerite

L'année 2015 a été particulièrement faste pour Catherine Frot, qui triomphe aussi bien au cinéma qu'au théâtre dans un petit bijou du boulevard, Fleur de cactus. «Plusieurs personnes m'ont dit que c'était un rôle à récompense. Donc ce César, je le dois à Marguerite elle-même, ou plutôt à celui qui l'a réinventée, Xavier Giannoli», a-t-elle déclaré, après avoir entonné l'air de la chanson Si tu veux Marguerite.

 

  • Meilleur acteur

Vincent Lindon pour La loi du marché

Premier César du meilleur acteur pour sa sixième nomination. Vincent Lindon, qui incarne au cinéma l'homme contemporain à la fragilité manifeste, avait déjà décroché le prix d'interprétation à Cannes pour ce rôle. Dans La loi du marché, film cinglant sur la brutalité du monde du travail, il interprète avec justesse Thierry, un chômeur de longue durée, père d'un enfant handicapé, qui va d'entretiens d'embauche humiliants en stages inutiles.

 

  • Meilleure actrice dans un second rôle

Sidse Babett Knudsen dans L'Hermine

La lumineuse actrice danoise de 47 ans est célèbre depuis son interprétation du Premier ministre de la série Borgen qui a fait le tour du monde. «Sacrebleu, j'm'attendais pas à ça ! Merci merci waouh ! Yes ! Je suis super heureuse», a lancé cette polyglotte«. »Merci à Fabrice (Luchini) qui n'est pas là, mon partenaire avec qui j'ai adoré travailler. Merci aux Français qui vont au cinéma, parce qu'il y a des cinémas, c'est formidable, c'est un pays où les cinémas existent vraiment, je suis super fière et honorée d'en faire partie ce soir", a-t-elle poursuivi.

 

  • Meilleur acteur dans un second rôle

Benoît Magimel dans La Tête haute

L'enfant prodige du cinéma, apparu pour la première fois à 13 ans en «Momo» Groseille dans La vie est un long fleuve tranquille, Benoît Magimel incarne avec justesse dans La Tête haute un éducateur lui-même confronté à la délinquance dans sa jeunesse.

«Je remercie Emmanuelle Bercot (la réalisatrice) de m'avoir fait confiance à un moment où j'en avais le plus besoin», a déclaré l'acteur très ému. «C'est beaucoup de bonheur pour moi ce soir», a-t-il ajouté saluant ses deux filles, Hannah (dont la mère est l'actrice Juliette Binoche) et Djinina.

 

  • Meilleur espoir féminin

Zita Hanrot dans Fatima

«Quand j'ai entendu mon nom, j'ai eu envie de serrer très fort dans mes bras toute l'équipe du film! Je me suis beaucoup investie dans ce rôle qui m'a complètement habitée. Sur le tournage, j'avais la volonté de servir au mieux le personnage et l'histoire.»

 

  • Meilleur espoir masculin

Rod Paradot dans La Tête haute

«J'ai tourné deux courts-métrages depuis Cannes. J'espère que je vais tout déchirer avec Xavier Beauvois dans son prochain film. Mon plus grand espoir pour l'avenir, c'est que dans chaque film, je serai bien et que je défendrai bien les personnages qu'on me confiera.»

 

  • Meilleur film étranger

Birdman, d'Alejandro Gonzalez Inarritu

Le sacre pour cette comédie noire aux accents fantastiques sur un ex-acteur ayant incarné un super-héros qui veut renouer avec la gloire au théâtre. Avec ce César, le film ajoute un nouveau trophée à son brillant palmarès qui compte quatre Oscars remportés l'an passé à Hollywood, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur.

 

  • Meilleur premier film, meilleur scénario, meilleur montage et meilleure musique

Mustang, de Deniz Gamze Ergüven

Pas moins de quatre récompenses pour le film, l'histoire de cinq soeurs adolescentes que l'on veut marier de force dans un village de Turquie. Une ode à la liberté, qui représentera la France aux Oscars dimanche soir. «C'est un immense honneur», a déclaré la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven.