«La Tour 2 contrôle infernale»: Eric et Ramzy sont toujours aussi drôles

DELIRE Eric et Ramzy s’amusent comme des petits fous dans cette nouvelle parodie de films catastrophe…

Caroline Vié

— 

Eric et Ramzy dans La Tour 2 contrôle infernale
Eric et Ramzy dans La Tour 2 contrôle infernale — Légende Distribution

Que faisaient Eric Judor et Ramzy Bedia avant de passer à la raclette les vitres du plus haut bâtiment parisien dans La Tour Montparnasse Infernale (2001) ? Ils étaient pilotes d’élite puis bagagistes dans un aéroport bientôt menacés par un méchant pas commode… C’est ce qu’on découvre dans le fort réjouissant La Tour 2 contrôle infernale, préquel pour lequel Eric passe seul à la mise en scène. Mais à quoi reconnait-on le style inimitable des duettistes ? 20 Minutes a mené l’enquête…

Un sens inné de l’absurde

Eric et Ramzy vivent dans un monde délirant qui devient leur terrain de jeu. Que ce soit un aéroport ici, un building dans La Tour Montparnasse infernale ou une ville entière dans Seuls Two (2008) où ils jouent au chat et à la souris dans un Paris déserté.

Des répliques surréalistes

« Je vais tirer dans la tête de cette main », crie Eric dans La Tour Montparnasse Infernale. Un bel exemple de réplique décalée telle que pourrait en pondre un gamin monté en graine. « Ce sont nos meilleurs légumes », commente un général désabusé devant les deux héros abrutis de La Tour 2 contrôle infernale.

Des effets gore délirants

Cette fois, Ramzy se fait couper une main et Serge Riaboukine se fait clouer les pieds par des oiseaux. Les flots de sang qui s’ensuivent ne sont pas traumatisants, mais hilarants. Les balles ne tuent personne, la violence est cartoonesque.

Des références à la pop-culture

Les deux Tour Infernale font référence à des classiques du cinéma catastrophe tandis que Double Zéro (2004) se moque des films d’espionnage, que Les Dalton (2006) jongle avec les codes du western en pastichant notamment Sam Peckinpah et que Halal Police d’état (2011) se rit des polars.

Des stars invitées réjouissantes

Quelle belle idée de voir Philippe Katherine de jouer le méchant de La Tour 2 contrôle infernale ! Il est y irrésistible. Des vedettes complices comme Joey Starr, Sylvie Jolie, Marthe Villalonga, Omar Sy, Jean Dujardin, Kad Merad ou Benoît Magimel l’ont précédé dans les précédents films du duo.

Deux grands enfants

Eric et Ramzy incarnent des gamins un peu crétins prêt à faire d’énormes bêtises mais dépourvus de méchanceté. Leur rapport au monde demeure très enfantin tandis que leur entourage (ministre, militaire, cowboys ou policiers) reste d’un sérieux absolu. Un décalage qui fait mouche.

Des scènes d’action qui décoiffent

Qu’ils soient ou non derrière la caméra, Eric et Ramzy ne sont pas avares d'effets spéciaux et de scènes d’actions. Ils foncent en voiture de sport dans Seuls Two, attaquent des banques dans Les Dalton et font tout sauter dans les deux Tour infernale où les fusillades sont aussi nombreuses que farfelues.

Une drôlerie à toute épreuve !

lls se vautrent sur du mobilier en béton (Halal Police d’état), se battent à coups de biberon (La Tour 2 contrôle infernale), se plantent en Segway (Double zéro), pique-niquent sur l’autoroute (Seuls Two). Quoiqu’ils fassent, Eric et Ramzy sont drôles et ils semblent partis pour le rester longtemps !