«Encore heureux»: Benoît Graffin tire le meilleur d'Edouard Baer

PORTRAIT Le réalisateur révèle une facette plus flamboyante et plus fragile de l’acteur dans cette comédie tendre…

Caroline Vié

— 

Carla Besnaïnou, Edouard Baer, Mathieu Torloting et Sandrine Kiberlain dans Encore heureux
Carla Besnaïnou, Edouard Baer, Mathieu Torloting et Sandrine Kiberlain dans Encore heureux — Pascal Chantier/2015 - EDI FILMS ET EUROPACORP

Et si Edouard Baer était un grand acteur ? C’est ce que pense Benoît Graffin, réalisateur de l’excellente comédie Encore heureux. Le comédien est épatant en papa chômeur rêvant de combler sa famille de cadeaux. « J’ai écrit le film pour Sandrine Kiberlain en collaboration avec Mika Tard et Deborah Saïag, confie le cinéaste à 20 Minutes. C’est en travaillant avec lui sur le scénario du prochain film qu’Edouard va réaliser que je me suis dit qu’il serait idéal pour ce personnage lunaire. »

Comme dans la vie

Benoît Graffin a souhaité bâtir une véritable famille autour de l’acteur sélectionnant les enfants avec soin. « Je voulais qu’Edouard ressemble davantage à ce qu’il est dans la vie : un homme flamboyant mais bourré d’interrogations. J’avais envie de gommer son image de dandy pour révéler sa fragilité. » Face à lui, Sandrine Kiberlain apporte une grande fraîcheur en maman toujours amoureuse de son époux mais lasse d’une vie étriquée. « Je trouvais intéressant qu’elle ait plus de répliques qu’Edouard car elle donne l’impression de découvrir le scénario à chaque seconde avec une fraîcheur incroyable. »

Comme une vraie famille

L’alchimie qui unit les parents et les enfants du film était une condition sine qua non à la réussite du film. « Edouard l’a tout de suite saisi et il a su les apprivoiser. Il jouait avec beaucoup de douceur s’éloignant des personnages de théâtre où on demande à sa voix de porter loin. » Les aventures du réalisateur et de son interprète sont loin d’être terminées. La sortie d’Ouvert la nuit, réalisé par Edouard Baer et coécrit par Benoît Graffin, est prévue plus tard dans l’année. «Cela va être un excellent film sur une errance nocturne où Edouard est éblouissant», précise ce dernier. On le croit sur parole.