Leonardo DiCaprio dans «The Revenant».
Leonardo DiCaprio dans «The Revenant». — Twentieth Century Fox France

CINEMA

VIDEO. Golden Globes 2016: «The Revenant» et «Seul sur Mars» grands gagnants et favoris pour les Oscars

Les deux films ont remporté deux récompenses chacun...

Hollywood aime les conditions extrêmes. Sur la planète rouge ou dans le grand froid, ce sont deux odyssées sur la survie, The Revenant et Seul sur Mars, qui ont triomphé dimanche aux Golden Globes. Les deux films s’annoncent d’ores et déjà comme les grands favoris pour les Oscars en février.

>> Retrouvez le palmarès complet des Golden Globes

Seul sur Mars, de Ridley Scott, ou l’épopée d’un astronaute laissé pour mort par erreur sur la Planète rouge, a gagné les Globes de la meilleure comédie et du meilleur acteur dans une comédie, revenu à Matt Damon.

Le film de science-fiction, adapté du roman éponyme à succès de l’Américain Andy Weir, raconte l’odyssée de Mark Watney, laissé pour mort par ses collègues astronautes qui quittent précipitamment Mars à bord de leur vaisseau spatial durant une tempête de sable.

DiCaprio et Inarritu, « revenants » récurrents

Quant à The Revenant, la vengeance d’un trappeur laissé moribond par des co-équipiers qui le trahissent et tuent son fils, il l’a emporté dans la catégorie du meilleur film dramatique. Le Mexicain Alejandro Inarritu a décroché le Globe du meilleur réalisateur et triomphe ainsi une nouvelle fois après avoir été sacré aux Oscars pour Birdman l’an dernier.

« Je ne peux décrire à quel point je suis surpris et fier d’avoir survécu à ce film en si bonne compagnie », a déclaré le cinéaste sur la scène du Beverly Hilton, où se tenait la 73ème cérémonie des Golden Globes. The Revenant a été tourné dans des conditions très difficiles dans le Grand Nord canadien et en Argentine, coûtant plus de 135 millions de dollars.

Foie de bison cru et rivières glacées

Leonardo DiCaprio a quant à lui remporté son troisième Golden Globe pour le rôle principal du film : le trappeur légendaire Hugh Glass. « C’est un film sur la survie, l’adaptation et plus que tout sur la confiance et il n’y a personne qui la mérite plus que notre réalisateur Alejandro Inarritu », a déclaré l’acteur de 41 ans aux yeux bleus, recevant une ovation debout.

Il est désormais donné favori pour l’Oscar du meilleur acteur grâce à cette performance puissante pour laquelle il a dévoré un foie de bison cru, passé des heures allongé dans le froid et trempé dans des rivières glacées. Alors que dans le film son personnage est à moitié amérindien, il a voulu « partager ce prix avec tous les Amérindiens et les communautés indigènes autour du monde ».