Festival des Arcs: Le jury couronne «Sparrows», un film islandais

PALMARES Au terme d’une semaine de compétition, le jury du festival de cinéma européen des Arcs présidé par Sylvie Pialat a remis la Flèche de Cristal au film de Rúnar Rúnarsson…

Cecile Guthleben
— 
«Sparrows» a obtenu quatre prix.
«Sparrows» a obtenu quatre prix. — DR

« Jeunesse, amour, énergie », tels sont les trois mots utilisés par Sylvie Pialat pour décrire les dix films en compétition au Festival de cinéma européen des Arcs. Malgré le froid des Alpes et des fjords islandais, c’est Sparrows qui a réchauffé le cœur du jury.

La productrice Sylvie Pialat, avec à ses côtés la comédienne Clotilde Hesme, la réalisatrice polonaise Malgorzata Szumowska, le compositeur Ludovic Bourse, le comédien norvégien Anders Danielsen Lie et le réalisateur italien Saverio Constanzo, ont remis la Flèche de Cristal au film islandais Sparrows, de Rúnar Rúnarsson et le Grand prix au film français Bang Gang (une histoire d’amour moderne), d’Eva Husson. « Ces deux films se sont imposés comme une évidence, raconte à 20 Minutes la présidente du jury Sylvie Pialat. Ils évoquent tous les deux le passage de l’adolescence à l’âge adulte, même s’ils sont très différents. »

Une jeunesse islandaise

Sparrows raconte l’histoire d’Ari, un adolescent de 16 ans qui doit quitter la capitale Reykjavik où il vivait avec sa mère pour emménager chez son père dans les fjords de l’ouest du pays. Dans ce nouvel univers, Ari va devoir face à de nombreuses difficultés pour se construire. Le comédien qui incarne ce rôle, Atli Óskar Fjalarsson, irradie l’écran de sa puissance. Sa performance a d’ailleurs été couronnée du prix d’interprétation masculine. La beauté de l’image a été saluée par le prix de la meilleure photo. « Dès la première image, l’interprétation du jeune acteur frappe, commente Sylvie Pialat. A la fin, il y a une séquence incroyable à laquelle on ne s’attend pas et qui en fait un grand film. »

Le film a également reçu le Prix de la Presse. « Le niveau de la sélection était très bon, très varié, commente Gérard Delorme, journaliste chez Première et membre du jury. Il est toujours plus difficile de récompenser un bon film parmi beaucoup de bons films. Mais nous sommes tombés d’accord assez vite finalement sur Sparrows. »

Sparrows est le deuxième long-métrage de Rúnar Rúnarsson. Ces prix sont tout à fait symboliques pour le réalisateur qui avait participé aux rencontres professionnelles des deux éditions précédentes. « Nous avons suivi ce film depuis ses débuts, c’est un peu un bébé du festival, raconte à 20 Minutes Pierre-Emmanuel Fleurantin, directeur général du festival. Nous sommes vraiment ravis, d’autant plus que le film n’a pas encore de distributeur en France. »

>> A lire aussi : Voyage au cœur du Sundance des Alpes

Une jeunesse française

Bang Gang (une histoire d’amour moderne), premier long-métrage de la réalisatrice française Eva Husson, a obtenu le Grand prix du jury, le prix de la meilleure musique originale, le prix Cineuropa et le prix du Jury Jeune. « C’est un film très frais, explique Sylvie Pialat. Il est empli de beaucoup d’énergie et apporte quelque chose de neuf. » Pierre-Emmanuel Fleurantin complète : « C’était l’un de nos coups de cœur. Nous avons été heureux d’accompagner ce film. Eva Husson incarne cette nouvelle génération de réalisatrices dont on va, je pense, beaucoup entendre parler. Elle a un regard différent, nécessaire. »

Bang Gang (une histoire d’amour moderne) sortira en salles le 13 janvier 2016.

Le prix du public a récompensé Room, de l’irlandais Lenny Abrahamson. Ce film met en scène une mère et son fils de 5 ans qui vivent enfermés dans une pièce d’une dizaine de mètres carrés. Le jeune acteur Jacob Tremblay porte littéralement le film sur ses épaules et crève l’écran. « Le film a été plébiscité par le public, en obtenant une moyenne de 4,3/5 », se félicite Frédéric Boyer, directeur artistique du Festival.

Le palmarès complet :

La Flèche de Cristal : Sparrows, de Rúnar Rúnarsson.

Le Grand prix du Jury : Bang Gang (une histoire d’amour moderne), d’Eva Husson.

Le prix d’interprétation féminine : Manal Issa, pour son rôle dans Peur de rien, de Danielle Arbid.

Le prix d’interprétation masculine : Alti Óskar Fjalarsson, pour son rôle dans Sparrows, de Rúnar Rúnarsson.

Le prix de la meilleure musique originale : White Sea, pour Bang Gang (une histoire d’amour moderne), d’Eva Husson.

Le prix de la meilleure photographie : Sophia Olsson, pour Sparrows, de Rúnar Rúnarsson.

Le prix du public : Room, de Lenny Abrahamson.

Le prix de la presse : Sparrows, de Rúnar Rúnarsson.

Le prix Cineuropa : Bang Gang (une histoire d’amour moderne), d’Eva Husson.

Le prix du jury jeune : Bang Gang (une histoire d’amour moderne), d’Eva Husson.

Le prix du meilleur court-métrage : Sali (Mardi), de Ziya Dimirel. Deux mentions spéciales ont été décernées à Vous voulez une histoire ? d’Antonin Peretjatko et Le repas dominical, de Céline Devaux.