«Comment c’est loin»: Comment Orelsan distingue musique et cinéma

COMEDIE Le rappeur controversé signe un premier film très attachant sur les 400 coups de deux glandeurs...

Caroline Vié

— 

Gringe et Orelsan dans Comment c'est loin
Gringe et Orelsan dans Comment c'est loin — D.R./ La belle company

Du rappeur Orelsan, on connaît la musique, parfois controversée, et le programme « Bloqués », diffusé dans Le Petit Journal de Canal +. Mais le Normand vient de s’essayer à la réalisation de film avec Comment c’est loin, comédie futée dans laquelle deux potes (incarnés par Orelsan lui-même et son complice Gringe), professionnels de la glande, n’ont qu’une journée pour composer le titre génial de leur futur album. Le trentenaire parle à 20 Minutes de ses influences et des découvertes faites en tournant Comment c’est loin.

Comment c’est bourré d’influences

Ce premier film très amusant donne l’impression de voir Clerks, les employés modèles de Kevin Smith (1994) se projeter avec Les Apprentis de Pierre Salvadori (1995) dans Marche à l’ombre de Michel Blanc (1984).

« Ce sont des films qui ont compté pour moi, explique Orelsan. J’ai écrit une première mouture que j’ai revue et corrigée avec mon coréalisateur Christophe Offenstein, le chef opérateur de Guillaume Canet. Michel Blanc lui-même m’a beaucoup encouragé. »


Comment c’est collaboratif

Habitué à écrire ses albums seul, le musicien a dû s’habituer à diriger une équipe et à déléguer les responsabilités.

« Quand je réalise mes clips, c’est souvent en solitaire parce que ça va plus vite et que je sais ce que je veux. Là, il fallait que je réponde constamment à des questions sur tout mais j’ai aimé pouvoir bénéficier des suggestions de mon équipe. Le film y a gagné. »

Comment c’est thérapeutique

Orelsan décrit deux gros flemmards très doués mais pas vraiment courageux qui sont très éloignés de sa personnalité de bosseur. Une revanche sur ses jeunes années.

« Je suis fils d’enseignants qui ont longtemps considéré que je glandais dès qu’ils me voyaient faire de la musique devant mon ordinateur. C’est devenu mon métier. Mon film montre des gars qui sont comme moi : faits pour être artistes et nuls dans des boulots plus classiques. »

Comment c’est addictif

Si le rappeur travaille déjà sur un nouvel album solo, il envisage déjà d’écrire un nouveau film toujours en collaboration avec Christophe Offenstein.

« Je nous verrais bien faire un polar avec des arts martiaux, quelque chose de moins ancré dans le quotidien que Comment c’est loin, mais toujours sur le ton de la comédie. Bosser avec mes potes me plaît trop pour y renoncer. »