«Zoolander 2»: Un appel au boycott à cause du personnage de Benedict Cumberbatch

POLÉMIQUE L’auteure de la pétition contre la comédie de Ben Stiller estime que le mannequin androgyne incarné par l’acteur britannique est une « parodie grotesque » des personnes trans…

Fabien Randanne

— 

Benedict Cumberbatch incarne All, face à Ben Stiller, dans «Zoolander 2».
Benedict Cumberbatch incarne All, face à Ben Stiller, dans «Zoolander 2». — Paramount Pictures

« Es-tu un mannequin masculin ou féminin ? », demande Derek (Ben Stiller). « Il veut savoir si tu as un beignet ou un hot-dog [entre les jambes] », enchérit Hansel (Owen Wilson). Ces répliques s’adressent à All, top model androgyne incarné par Benedict Cumberbatch, qui répond simplement « All est All ». Elles apparaissent dans la bande-annonce de Zoolander 2 et ont provoqué un appel au boycott du film.

Le personnage de All « est très clairement conçu comme une parodie grotesque, digne d’un dessin animé, des individus androgynes/trans/non-binaires [c’est-à-dire qui ne se reconnaissent pas dans une répartition des genres entre masculin et féminin]. C’est l’équivalent contemporain du blackface [le fait, pour un blanc, de se grimer en noir en se peignant le visage] », écrit Sarah Rose l’instigatrice de la pétition.

« Une perception négative de la communauté queer »

Elle regrette que les producteurs et scénaristes du film aient fait appel à un acteur non trans pour jouer ce personnage. « Ils auraient pu contacter des mannequins comme [la top model trans] Andreja Pejic », poursuit-elle, déplorant que « Zoolander 2 encourage une perception dangereuse et négative de la communauté queer dans son ensemble ».

Pour l’heure, ni le studio Paramount, qui produit le film, ni le réalisateur, Ben Stiller, ni l’acteur Benedict Cumberbatch n’ont réagi à cet appel au boycott qui approchait ce lundi midi les 10.000 signatures.