Attentats à Paris: Le film «Plus fort que les bombes» est rebaptisé «Back Home»

CINEMA Le film de Joachim Trier « Plus fort que les bombes » change de titre et sortira le 9 décembre sous le titre « Back Home »…

Stéphane Leblanc

— 

Isabelle Huppert dans «Plus fort que les bombes» de Joachim Trier.
Isabelle Huppert dans «Plus fort que les bombes» de Joachim Trier. — Memento Films

Rien à voir avec les attentats à Paris, ni même avec le terrorisme en général. Louder Than Bombs, le titre en VO du dernier film de Joachim Trier, réalisateur norvégien d’Oslo, 31 août, se voulait juste un hommage à l’album éponyme des Smiths.

En VF, le film, qui raconte l’histoire d’un père et de ses fils rassemblés trois ans après la mort de leur mère et épouse photographe de guerre dans un accident de voiture, devait logiquement s’intituler Plus fort que les bombes. Sauf que ce film, interprété par Isabelle Huppert, Gabriel Byrne et Jesse Eisenberg, ne parle jamais de bombes, mais de deuil et de ce qui unit une famille dans le souvenir et la nostalgie.

Un film intimiste, contrairement à ce que suggérait le titre

Suite aux événements de vendredi dernier, la société Memento Films, qui distribue le nouveau film du réalisateur norvégien Joachim Trier présenté en compétition au dernier festival de Cannes a décidé de le rebaptiser, estimant que «  Plus Fort que les bombes », titre d’origine, se prêtait mal au contexte actuel. 

« Le film de Joachim Trier est un film nostalgique sur la famille, ce n’est ni un film de guerre ni un film militant sur fond d’attaques terroristes comme pouvait laisser penser son titre original, a confié à 20 Minutes le patron de Memento Films, Alexandre Mallet-Guy. En ces périodes troublées, nous avons voulu lui trouver un titre moins ambigu, évitant tout malentendu sur le contenu même du film. Son nouveau titre Back Home est à la fois doux et mélancolique à l’image du film.» La sortie du film reste fixée au 9 décembre et, pour la sortie internationale en revanche, le titre reste inchangé : Louder Than Bombs.  

Les conséquences des attaques sur les sorties ciné

En France, les attentats ont eu d’autres conséquences dans le milieu du cinéma. La sortie de Made in France, de Nicolas Boukhrief, sur l’infiltration d’un journaliste au cœur d’une formation djihadiste est annulée. Et le western Jane Got a Gun avec Natalie Portman et Erwan McGregor a vu sa sortie repoussée du 25 novembre au début de l’année 2016. Pour l’instant, l’équipe du film de Bertrand Bonello, Paris est une fête, qui traite aussi d’une vague d’attentats dans Paris, ne prévoit aucune modification notable. Celle de Nicoals Saada non plus, dont le film Taaj Maal, sur les attentats de Bombay en 2008, doit également sortir en 2016.