La peau de Bax d'Alex Van Warmerdam
La peau de Bax d'Alex Van Warmerdam — Potemkine films

ABSURDE

«La peau de Bax»: Le film qui donne envie de se marrer dans un marais

Alex van Warmerdam s'amuse avec ce thriller sur un tueur à gages pris à son propre piège...  

Deux tueurs à gages que tout oppose jouent au chat et à la souris dans La peau de Bax, le nouveau film d’Alex van Warmerdam (Borgman, 2013). Le premier père de famille rangé qui cache sa profession à sa famille parfaite court après le second looser alcoolique entouré d’une belle galerie d’agités. On pense à la fois à Laurel et Hardy et à Itchy et Scrachy, le chat et la souris qu’affectionnent Les Simpson dans leurs chassés-croisés mortels.

L’absurde considéré comme un art

Rien n’est à prendre au sérieux dans cette galerie de portraits où l’acteur-réalisateur se taille la part du lion dans le rôle-titre, courant dans des marais transformés en labyrinthe vertigineux pour sauver sa peau. Ce film de genre qui est aussi un film d’auteur tant on y reconnaît l’empreinte d’Alex van Warmerdam fait venir à l’esprit du spectateur un mot souvent galvaudé qui retrouve tout son sens pour le décrire : jubilatoire ! On veut La peau de Bax, grand Prix nouveau genre de L’Etrange Festival cette année.