Luc Besson et sa société Europacorp condamnés pour plagiat

CINEMA « Lock Out », sorti en 2012, ressemble à un film de John Carpenter sorti en 1981…

A.Ch.

— 

Luc Besson lors de la promotion de «Lucy» en Russie en septembre 2014
Luc Besson lors de la promotion de «Lucy» en Russie en septembre 2014 — Pavel Golovkin/AP/SIPA

La société de production de Luc Besson, Europacorp, a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris à verser 80.000 euros au réalisateur John Carpenter pour plagiat. La condamnation date de mai dernier mais elle n’a été révélée que ce mercredi. Le réalisateur américain avait intenté un procès à Luc Besson car le film Lock Out, produit par Europacorp et sorti en 2012, présentait des similitudes avec New York 1997 de John Carpenter, sorti en 1981.

Dans Lock Out, réalisé par James Mathers et Stephen St Leger,  la fille du président des Etats-Unis est chargée d’une mission humanitaire à bord d’une prison spatiale où les criminels les plus dangereux du monde sont endormis artificiellement. Le film New York 1997 retraçait les aventures d’un détenu chargé de retrouver le président des Etats-Unis perdu dans un Manhattan « futuriste » devenu une ville-prison.