«Ratatouille»: Le compositeur Michael Giacchino, quel comédien!

CINE-CONCERT Le compositeur est à Paris pour superviser les ciné-concerts de «Ratatouille» qui ont lieu le week-end prochain au Grand Rex...

Caroline Vié
— 
Le ciné-concert de Ratatouille
Le ciné-concert de Ratatouille — JL productions

Après Danny Elfman, un autre maître de la musique de films prend ses quartiers d’automne au Grand Rex. Michael Giacchino est venu à Paris pour superviser le ciné-concert de Ratatouille (2007), une première mondiale qui se déroulera les 17 et 18 octobre et où les 85 musiciens du Paris Symphonic Orchestra joueront sa partition pendant la projection du film. « C’est un tour de force car nous mixons la musique en direct : il n’y aura donc aucun droit à l’erreur », confie le musicien à 20 Minutes avant de revenir sur sa création.

A lire aussi : Michael Giacchino parle de son travail sur Cars 2 et de Super 8

Fidèle en musique et en amitié

« Ce qui compte pour moi est de travailler avec des amis, des cinéastes dont je me sens proche car la vie est trop courte pour s’encombrer de gens antipathiques », assène le compositeur. Il a de bons amis : Pete Docter (dont Là-haut lui a valu de remporter un Oscar en 2010), J.-J. Abrams (Super 8, 2011), John Lasseter (Cars 2, 2011) et Brad Bird qu’il suit depuis Les Indestructibles (2004). « Quand Brad m’a parlé de Ratatouille, j’ai d’abord été inquiet, puis j’ai composé ma musique comme le rat Rémy cuisine : en mêlant différents ingrédients - jazz, classique - jusqu’à obtenir la recette idéale. »

Animation et prises de vues réelles : même combat

Qu’il compose pour des films d’animation ou en prises de vue réelle ne change rien au travail de Michael Giacchino. « Tom Hanks et Tom Cruise sont des personnages qui n’existent pas davantage que le Rémy de Ratatouille ou les émotions de Vice versa, explique-t-il. Ce qui compte est que je me trouve sur la même longueur d’ondes que le réalisateur. C’est pour cela que j’aime suivre la production du début à la fin, voire assister au tournage. » Giacchino va même jusqu’à apparaître dans de petits rôles confiés par ses amis cinéastes.

Faire découvrir le travail de l’orchestre

Faire jouer ses partitions en live compte beaucoup pour Giacchino. « J’invite les spectateurs à ne pas regarder que le film mais à voir aussi le travail des musiciens », insiste-t-il. Entre deux répétitions, le compositeur fera une visite à Disneyland Paris pour découvrir l’attraction Ratatouille et monter sur Space Mountain dont il a composé la musique en 2005. On le verra ensuite en storm-trooper dans le nouveau Star Wars signé J.J. Abrams. « C’est mon idole John Williams qui fait la musique mais J.J. m’a permis de participer en m’offrant un vrai petit rôle. » On va guetter son apparition…