«Mune, le gardien de la lune»: Une histoire magique et animée

ANIMATION Ce film d'animation poétique vaut vraiment le détour pour sa belle histoire et son esthétique hors du commun...

Caroline Vié

— 

Mune, le gardien de la lune
Mune, le gardien de la lune — Paramount

Saviez-vous que le soleil et la lune ont leurs protecteurs ? C’est ce qu’explique Mune, le gardien de la lune, magnifique conte animé signé Benoît Philippon et Alexandre Heboyan, qui devrait séduire les spectateurs dès leur plus jeune âge. « J’avais d’abord écrit le scénario pour un tournage en prises de vues réelles, mais l’animation m’a donné une plus grande liberté », explique Benoît Philippon à 20 Minutes.


«Crimson Peak», «Phantom Boy» et «Mune», cette... par 20Minutes

Une esthétique hors du commun

Les aventures de Mune, petit lutin craquant doublé par Michael Gregorio, sont aussi originales que poétiques. Elles racontent comment ce héros malgré lui fait équipe avec un gros balaise (Omar Sy) et une adorable petite demoiselle en cire qui les fait fondre (Izïa Higelin). « Bien que nous reconnaissions avoir été très influencés par les films d’Hayao Miyazaki, nous avons essayé de trouver une esthétique différente car nous sommes conscients qu’il est de plus en plus difficile de s’imposer dans le monde très concurrentiel de l’animation », insiste Alexandre Heboyan.

Budget modeste, mais réussite totale

Cette coproduction canadienne au budget modeste surprend constamment par son inventivité. « Nos méthodes demeurent très artisanales comparées à celles des grands studios américains », précise Heboyan. Impossible de s’en rendre compte quand on découvre les images de ce film bourré de trouvailles comme les charmantes araignées blanches qui aident le héros ou les étonnantes créatures qui permettent à la lune et au soleil d’évoluer dans le ciel. « Nous avons vraiment laissé libre cours à notre imaginaire », confie Benoît Philippon. On ne saurait trop vous conseiller d’aller le partager.