20 Minutes : Actualités et infos en direct
CINEMA«L’homme irrationnel»: Woody et ses muses

Woody Allen, «l’homme irrationnel» qui aime les femmes et les actrices

CINEMAEmma Stone et Parker Posey font chavirer le cœur de Joaquin Phoenix dans la nouvelle comédie de Woody Allen…
Woody Allen en pleine direction de L'homme irrationnel
Woody Allen en pleine direction de L'homme irrationnel - Mars films
Caroline Vié

Caroline Vié

Le cœur de Joaquin Phoenix balance entre Parker Posey et Emma Stone dans L’homme irrationnel de Woody Allen. Le réalisateur, dont Ava Cahen vient d'analyser l'œuvre dans le remarquable ouvrage Woody Allen: Profession cynique (Editions de l'Archipel, sortie le 4 novembre) s'amuse comme un petit fou avec ce prof de philo désabusé et meurtrier. « C’est un personnage toujours prêt à trouver une bonne excuse pour justifier ses actes surtout si cela peut l’aider à séduire une femme », a expliqué Allen à 20 Minutes lors du Festival de Cannes 2015 où le film était présenté hors compétition.

Les femmes comme influence majeure

Son héros joyeusement cynique fait sourire et frissonner, mais le réalisateur new-yorkais a aussi soigné ses personnages féminins. « J’adore les femmes qui ont toujours eu une importance capitale dans ma vie et dans ma carrière. Je ne me verrai pas faire un film sans des femmes fortes. » Etudiante finaude et enseignante esseulée volent la vedette à un alcoolique sentencieux et paumé. « Tout ce qu’il y a de bon chez moi, je le dois aux femmes dont j’ai croisé le chemin. Elles m’ont beaucoup appris », martèle Woody Allen.

A lire aussi : Woody Allen parle de L’homme irrationnel au Festival de Cannes



Des actrices et des amies fidèles

Parker Posey, qu’il dirige pour la première fois, rejoint de nombreuses beautés - Diane Keaton, Mia Farrow et plus récemment Scarlett Johansson - au panthéon du cinéaste. « Certaines ont été mes compagnes à la ville, d’autres pas, explique-t-il. La seule avec laquelle je ne suis pas resté en bons termes est Mia Farrow ! » Ses comédiennes, le réalisateur de 79 printemps, les choisit soigneusement même s’il ne les embrasse plus. « Je ne serais plus crédible car j’ai largement passé l’âge ! », s’exclame-t-il.


Un réalisateur cœur d’artichaut

Bien que le cinéaste aime à retrouver régulièrement les mêmes actrices, cela ne l’empêche pas de faire de varier régulièrement ses castings. «En amour, on me considère comme un homme à femmes, plaisante Woody Allen, rien n’est plus faux. J’estime juste ne pas avoir été très chanceux ! Je me suis rattrapé au cinéma». C'est certain: Kristen Stewart et Blake Lively ont rejoint Parker Posey au générique de son prochain long-métrage au titre encore secret dont la sortie est prévue pour l’an prochain.

Sujets liés