Oscars 2016: «Mustang» représente la France

CINEMA Surprise au CNC qui a préféré le film de la réalisatrice Deniz Gamze Ergüven pour représenter la France plutôt que la palme d'or «Dheepan» ou «La Loi du Marché»...

Stéphane Leblanc

— 

Les héroïnes de Mustang de Deniz Gamze Ergüven
Les héroïnes de Mustang de Deniz Gamze Ergüven — Ad Vitam

Surprise au CNC, où la commission chargée de la sélection du film représentant la France pour l’attribution de l’Oscar du meilleur film étranger en 2016 a choisi le film Mustang, réalisé par la cinéaste franco-turque Deniz Gamze Ergüven. Il s’agit bien d’un film français, dans le sens où « le contrôle artistique du film doit être exercé par des personnes du pays présentant le film », selon les critères définis par l’Académie des Oscars. C’est ce critère qui avait valu à Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, pourtant élu César du meilleur film (français car produit par des capitaux de notre pays), de représenter la Mauritanie aux Oscars début 2015.

Même tourné en Turquie dans la langue du pays, Mustang a la possibilité de représenter la France car il s’agit du premier long-métrage d’une réalisatrice qui vit en France, qui est diplomée de la Fémis et qui a co-écrit le scénario de son film avec une autre réalisatrice française, Alice Winocour. Plus précisément, le CNC rappelle dans un communiqué que « ce film d’initiative française, d’un budget de 1,3 M€, a été produit par Charles Gillibert (CG Cinema), en coproduction avec Bam Films (Turquie), Vistamar Filmproduktion (Allemagne) et Uhland Film (Allemagne) ». Mustang a en outre obtenu une aide de 150 000 euros de l’Aide aux Cinémas du Monde (CNC et l’Institut français) et le soutien du Mini-traité franco-allemand à hauteur de 210 000 euros.

Mustang devant « Deephan » et « La Loi du marché »

On peut juste s’interroger sur le choix artistique d’une commission (composée de Thierry Frémaux, Jean-Paul Salomé, Alain Terzian, Serge Toubiana, Nathalie Baye, Michel Hazanavicius et Mélanie Laurent) qui a écarté Deephan et la Loi du marché, qui ont pourtant triomphé à Cannes. Reste que le très beau film de Deniz Gamze Ergüven, qui rappelle un peu les premiers pas de Sofia Coppola, a réalisé en France plus de 450.000 entrées depuis sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs et sa sortie en salle en juin. Aux Etats-Unis, le film a été acquis par Cohen Media Group, l’un des plus importants distributeurs américains, qui le sortira le 20 novembre. Une bonne rampe de lancement avant la sélection définitive des films étrangers finalement retenus aux Oscars.