Festival de Deauville: «99 Homes», film puissant sur fond de crise, a reçu le Grand Prix

CINEMA Le jury a récompensé samedi ce très beau film sur un homme contraint de travailler pour celui qui l'a ruiné...  

De notre envoyée spéciale à Deauville, Caroline Vié
— 
Michael Shannon et Andrew Garfield dans 99 Homes
Michael Shannon et Andrew Garfield dans 99 Homes — Wild Side

Ce n’est pas vraiment une surprise tant cette œuvre forte a bouleversé les festivaliers. 99 Homes de Ramin Bahrani a remporté le Grand Prix de la 41e édition du Festival de Deauville ce samedi soir. Avant de donner les diplômes, le président Benoit Jacquot a tenu à signaler à quel point son jury avait été surpris par la qualité de la sélection. « Nos récompenses sont forcément un peu injustes » a-t-il proclamé sur scène.

Un Grand Prix poignant

99 Homes (qui sortira en salles début 2016) a emporté le cœur des festivaliers en racontant le calvaire d’un brave homme qui a perdu sa maison confisquée par la banque et qui doit travailler pour le promoteur immobilier responsable de son malheur. Benoit Jacquot a tenu à souligner « la force dramatique et l’interprétation exceptionnelle de ce drame » emporté par Michael Shannon, odieux à souhait et Andrew Garfield, bouleversant en victime.

Très émus, le réalisateur et Shannon, repartis de Deauville, ont envoyé une vidéo fort drôle où ils prétendaient vouloir tourner 100 Homes, une suite plus optimiste.

Moisson de prix mérités

Le prix du jury est revenu à Tangerine de Sean Baker (Sortie le 30/12), long-métrage tonique filmé avec un smartphone sur un transsexuel qui cherche son rival dans les rues de L.A.

Dope de Rick Famuyima (sortie le 4/11) sur les mésaventures tragicomiques d’un jeune Black a été couronné par le public sans doute aussi séduit par la musique signée Pharrell Williams qui coproduit le film.

Krisha de Trey Edward Shultz décrit par son auteur comme « un petit film de famille » a conquis le jury de la Critique et James White de John Mond sur un garçon qui acquiert le sens des responsabilités en s’occupant de sa mère malade a reçu le Prix de la révélation Kiehl’s remis par le jury de Zabou Breitman.