Festival de Deauville: Elizabeth Olsen, une Sorcière Rouge honorée par Vincent Lindon

CINEMA La jeune actrice a reçu un hommage ce jeudi soir dans la catégorie Nouvel Hollywood...

Caroline Vié
— 
Elizabeth Olsen reçoi son prix des mains de Vincent Lindon
Elizabeth Olsen reçoi son prix des mains de Vincent Lindon — Festival de Deauville-Olivier Vigerie

Elizabeth Olsen n’est pas que la sœur des jumelles Mary-Kate et Ashley Olsen, héroïnes de la série culte « La fête à la maison » (1989-1995). En cinq années de carrière, cette beauté de 26 ans su se faire un prénom tant des films indépendants comme le magnifique thriller Marta, Marcy, May, Marlene (Sean Dearkin, 2012) ou des blockbusters comme Godzilla (Gareth Edwards, 2014) ou la saga des Avengers où elle incarne la Sorcière rouge.

Un espoir hollywoodien

« Hollywood, pour moi, cela évoque une avenue un peu crade de Los Angeles, confie-t-elle à 20 Minutes en évoquant le prix dédié aux espoirs de la profession qu’elle a reçu des mains de Vincent Lindon. « La dernière fois que j’y suis passée, j’ai croisé un faux Captain America ce qui m’a fait d’autant plus drôle que je tourne avec le vrai. » La jeune actrice vient, en effet, de terminer Captain America Civil War qui sortira le 4 mai prochain. « Je prends le rôle de la Sorcière Rouge très au sérieux, mais je suis toujours épatée de voir des jouets à mon effigie même s’ils ne me ressemblent pas beaucoup. »



Traqueuse mais pas trop

Elizabeth Olsen a bien préparé son discours pour la cérémonie de remise de son trophée. « Je suis une traqueuse, j’ai tendance à avoir un voile noir devant les yeux dès que je dois parler en public. J’ai tout écrit en insistant sur le fait que ma carrière ne fait que commencer. » Elle se poursuivra dès demain à Toronto où elle montrera I saw the light, biopic du chanteur country Hank Williams prématurément décédé en 1953 à l’âge de 29 ans. « Après ce film, je rêve de travailler pour une série télévisée qui me permettrait de développer un personnage sur plusieurs épisodes. », avoue-t-elle. Sur scène, elle évoque son admiration pour Diane Keaton (dont le dernier film Ruth et Alex est projeté juste après) et son goût pour les rôles compliqués…