« Persepolis » réussit son passage de la page à l'écran

©2007 20 minutes

— 

Une petite fille qui suit avec exaltation les événements qui ont mené l'Iran à la révolution devient une ado un peu rebelle sous la très répressive République islamique. Ses parents l'enverront à Vienne pour la protéger. Les fans de Persepolis ne seront pas dépaysés. Toute la BD est là, synthétisée avec un art maîtrisé de l'ellipse en 1 h 35 d'aplats joliment animés en noir et blanc. Même les dialogues, souvent truculents, sont repris de la BD. Rien de révolutionnaire donc, ni d'inédit. Tout juste les deux auteurs ont-ils eu l'idée d'inventer une séquence d'ouverture en couleur, qui donne le ton : Marjane adulte à Orly qui attend avec mélancolie un avion qu'elle ne prendra jamais.

censure Edité en France en quatre volumes par l'Association, Persepolis est traduit au total dans une vingtaine de langues. Mais cette oeuvre n'est jamais parue en Iran, pays où la censure sévit contre tout ouvrage jugé contraire aux valeurs de la Révolution islamique.